Menu

Production d'herbeL'alternance pluie-temps sec a encore favorisé la pousse en octobre

« Sur la période été-automne, la pousse d’herbe est supérieure de 50 % à la normale au niveau national », indique Agreste dans son point mensuel consacré à la production d'herbe en France.

Pousse de l'herbe au 20 octobre 2021
Pousse de l'herbe au 20 octobre 2021. En rouge : déficit important (75 % et moins) ; en orange : déficit faible (de plus de 75 % à 90 %) ; en vert : normal (de plus de 90 % à 110 %) ; en vert foncé : excédent (plus de 110 %).  (©Agreste-Isop-Météo France - Inrae) (©Agreste)

L'alternance de précipitations et de temps sec, le tout avec des températures proches de la normale a de nouveau favorisé la production d'herbe en France sur le mois d'octobre 2021. Depuis le début de la campagne, la pousse cumulée des prairies permanentes est supérieure de 16 % à la normale (1989-2018), précise Agreste dans son point de conjoncture mensuel sur le sujet.

Mais c'est surtout depuis l'été que la pousse s'est avérée beaucoup plus importante que les années précédentes : 50 % au delà de la normale. Agreste explique : « Alors que 9 % des régions fourragères étaient excédentaires à la fin du printemps, la proportion atteint 82 % sur l’été-automne. L’absence de chaleurs extrêmes et les fréquents passages pluvieux ont favorisé la pousse estivale des prairies permanentes sur la quasi-totalité du territoire. »

Evolution de la pousse de l'herbe
Evolution de la pousse de l'herbe d'avril en octobre, 2021 en comparaison à la référence 1989-2018. (©Agreste)
 

À la fin octobre, les deux-tiers des régions fourragères se retrouvent en situation de pousse excédentaire et dans la moitié de ces régions, la pousse d’herbe atteint son plus haut niveau des 7 dernières années ! La pousse est en revanche déficitaire cette année en Occitanie. 

En ce début novembre, l'herbe est toujours au rendez-vous comme en témoignent ces deux éleveurs, dans le Cantal et en Bretagne, sur les réseaux sociaux : 

Réagir à cet article

Sur le même sujet