Menu

Publi-information

Nouvelle approche économique du troupeauUNE ALTERNATIVE AU FINANCEMENT TRADITIONNEL DEDIÉE AUX ÉLEVEURS BOVINS

A la tête de 48 laitières dont 15 Gestel, Franck Champion de l’EARL de la GRAMINÉE (Sarthe) est régulièrement suivi par Benoît BEBIN, technicien GESTEL.
A la tête de 48 laitières dont 15 Gestel, Franck Champion de l’EARL de la GRAMINÉE (Sarthe) est régulièrement suivi par Benoît BEBIN, technicien GESTEL. (©Gestel)

Quand on est éleveur, ce sont le lait et les animaux produits qui génèrent le revenu, pas le capital immobilisé. Pour une nouvelle approche économique, Gestel, le petit poucet du financement agricole, met des vaches à disposition des éleveurs, moyennant un loyer en nature sous forme de génisses prêtes à vêler.

Alléger les prélèvements

Le contexte économique tendu que connaissent les filières d’élevage amène à revoir son organisation financière. Parmi les leviers disponibles, pourquoi ne pas se pencher sur le poids d’immobilisation que représente le cheptel ? Comme on loue l’outil de production que sont ses terres, il est possible de louer ses vaches. Il s’agit de ‘leasing’. Depuis 1972, la société Gestel est spécialisée dans la mise à disposition de laitières, à la génétique et aux garanties sanitaires irréprochables. Le loyer sera versé, chaque année, sous la forme d’une génisse prête à vêler pour 10 vaches louées, avec un différé de deux à trois ans pour le premier. L’avantage ? Au plan comptable, la valeur de ces loyers sera une charge et viendra donc alléger les prélèvements MSA et autres impositions.

Une aide au démarrage…. et à la transmission

A l’installation, la mise à disposition de cheptel permet de réduire le montant de la reprise et de garder ses capacités de financement pour d’autres projets. De son côté, un futur cédant peut anticiper la transmission de son exploitation en louant son cheptel à GESTEL contre l’équivalent en trésorerie : les animaux restent sur place et continuent à produire . Ainsi, son successeur n’aura qu’à reprendre à son compte le contrat, sans s’endetter pour acheter les vaches.

De la réactivité en cours de carrière : un outil de financement

A tout moment de la vie d’un élevage, le contrat reste flexible et facilite l’adaptation rapide aux évolutions de l’exploitation. Il s’agit d’une solution efficace pour accroitre son cheptel avec des bêtes saines et à bon potentiel. C’est également une option intéressante pour changer de race, sans s’endetter pour des achats d’animaux, ni attendre de longues années les effets d’un croisement d’absorption. En cas d’incident sanitaire, la location de vaches représente aussi une solution, car elle compense un grand nombre de réformes par l’arrivée rapide de vaches performantes et en bonne santé.

Marie-Hélène et Hubert Morin, éleveurs à Saint Sulpice la Forêt (35), ont fait ce choix après la détection de néosporose dans leur troupeau en 2009. « 25 vaches contaminées étaient à réformer pour assainir le troupeau, se souviennent les éleveurs. Economiquement, nous ne pouvions ni attendre que nos propres génisses les remplacent, ni réemprunter car nous avions encore pas mal de prêt en cours. La location de vaches nous a permis d’assainir le troupeau tout en continuant à produire du lait. Le système nous a semblé si intéressant qu’on continue toujours à louer des vaches».

S’affranchir du poids de son cheptel par les solutions GESTEL permet de retrouver des capacités financières pour investir dans un autre projet. Par son programme ‘GESTEL trésorerie’, GESTEL achète comptant une partie du cheptel qui reste sur l’exploitation et continue à produire. Ainsi l’éleveur garde les mêmes moyens de production tout en ayant dégagé de la trésorerie qui lui permettra d’investir dans d’autres projets, comme par exemple une diversification ou la production d’énergies vertes.

Un suivi régulier

Pour s’assurer du bon déroulé d’un contrat, GESTEL met en place des audits d’exploitation réalisés par ses techniciens qui passent au crible les résultats techniques de l’éleveur, sa situation financière, son projet…. Puis une fois les vaches en place, les équipes GESTEL apportent leur expertise aux éleveurs afin de les accompagner. Plusieurs fois par an, le technicien vient faire le point sur la croissance des génisses, le choix des taureaux, la ration, le fourrage et bien sûr la production de lait. Pour les génisses qui arrivent comme celles qui sont reprises en guise de loyer, les exigences sanitaires sont très pointilleuses. Si l’histoire de Gestel a débuté avec des Holstein, la société a depuis élargi son offre en termes de races. Elle propose aussi des Normandes, des Montbéliardes et d’autres races laitières en conventionnel comme en bio. Prochainement, GESTEL apportera également des solutions en races allaitantes.

Réagir à cet article

A lire également