Menu

En vidéoLe Gaec l'Epillet dans l'herbe (56) évolue en phase avec son système tout herbe

Dans le Morbihan, le Gaec L'Epillet dans l'herbe porte bien son nom ! En effet, il mise sur le 100 % pâturage. Mais ça ne ferme pas la porte aux évolutions, bien au contraire ! Gweltaz Le Berrigaud présente son exploitation et ses innovations.

Cliquez sur l'image pour lancer la vidéo.

Gweltaz Le Berrigaud s'est installé en 2018 sur la ferme familiale dans le Morbihan en rejoignant ses parents et son frère. Dans le cadre du projet européen Dairy4Future, il présente son exploitation : « Nous avons créé un site tout herbe pour mener les animaux toute l'année dehors. Il y a 3 km de chemins, 25 km de clôtures et 6 km de réseaux d'eau. »

Faire évoluer un système herbager

Les animaux sont au pâturage toute l'année, sans concentrés, et avec une complémentation de foin l'hiver si besoin.

« On a d'abord mis en place la monotraite sur toute l'année, pour améliorer nos conditions de travail », explique Gweltaz. « Mais dernièrement, nous avons décidé d'arrêter de traire l'hiver. De mi-décembre à mi-février, nous ne trayons plus car les animaux sont tous taris en même temps afin de grouper les vêlages au printemps. »

Les veaux sont élevés au lait entier jusqu'à l'âge de 3 mois, avec la particularité d'être au pâturage dès leur plus jeune âge : « Nous avons aussi décidé d'élever nos veaux dehors dès l'âge de 15 jours avec accès à un abri jusqu'à l'âge de 6-8 semaines. Puis, ils sont au pâturage jusqu'à 24 mois, l'âge au vêlage. »

Performances économiques, sociales et environnementales

« Nous recherchons la triple performance », affirme l'éleveur. Cela se traduit par :

- Une performance environnementale : avec l'adaptation du système au changement climatique. « Depuis deux ans, nous intégrons de nouvelles espèces dans nos prairies de ray-grass anglais et trèfle blanc. Nous incorporons de la chicorée, du plantain, de la luzerne et de la fétuque. »

- Une performance économique : avec prochainement le départ en retraite des parents. « Nous avons toujours cherché à avoir un système performant, permettant de rémunérer de la main-d'œuvre extérieure, donc un système qui puisse attirer des personnes en dehors de la famille. »

- Une performance sociale : avec un objectif d'augmenter la valeur ajoutée et créer des emplois locaux. « Nous allons mettre en place un laboratoire de transformation laitière, et nous avons commencé à faire un peu de vente directe de veau de lait et de bœufs. » La réimplantation de haies pourrait également ouvrir la porte à la production de bois et copeaux. L'éleveur réfléchit également à l'implantation de fruitiers.

Réagir à cet article

Sur le même sujet