Menu

Paroles de lecteursAura ou Aura pas la mélangeuse automotrice autonome Aura ?

 « Autant se débarrasser des vaches alors, (...) ça paiera 10 000 fois plus !! », estime Olivier Robin. (©Kuhn // Création Terre-net Média)
« Autant se débarrasser des vaches alors, (...) ça paiera 10 000 fois plus !! », estime Olivier Robin. (©Kuhn // Création Terre-net Média)

Si certains lecteurs de Web-agri sont séduits par la mélangeuse automotrice Aura de Kuhn, d'autres craignent que les robots ne se substituent complètement aux éleveurs. Et pour beaucoup, le prix du lait est bien trop bas pour investir dans une telle machine !

« Magnifique technologie, le robot d'alimentation Aura ! », s'exclame Hubert Donnen sur Facebook.

« C'est top ! », confirme Pauline Alix.

« C'est ça qui nous faut ! », s'écrit Benoît Guibout.

Sébastien Blandamour est du même avis que @Benoit Guibout : « Carrément ! Elle passe partout l'Aura. Par contre, elle va avoir du mal à tout désiler dans la matinée. »

Une « magnifique technologie »

Benoit Guibout rassure @Sébastien Blandamour : « Pas grave, elle travaille 24 h sur 24. »

« J'aime bien mieux ça que le système Lely et ses blocs entreposés pour plusieurs jours », déclare Lee Laframboise.

« Fallait pas investir dans un robot d'alimentation mais là-dedans ! », lance Pierre Collet à Alexandre Torel.

Le prochain investissement ?, s'interroge Koeger Yannick.

« Remplacer les agriculteurs par des robots » ?

Mathieu Kippeurt suggère à @Faustin Haffner : « Pour remplacer le Fiat quand il sera à la retraite ? »

« Un Fiat ne meurt jamais ! », rétorque Faustin Haffner.

Théo Bar craint que les robots remplacent complètement la main-d'œuvre en agriculture et qu'il n'y ait bientôt plus de chauffeur dans les tracteurs.

Et les animaux s'autogèreront ! », lance un autre lecteur de Web-agri.

« Autant se débarrasser des vaches alors, (...) ça paiera 10 000 fois plus !! », renchérit Olivier Robin.

« Et ça va se passer comment quand les robots vont subir des cyberattaques », se demande Laurent Payerne-Baccard.

« J'ai pas de sous ! »

Selon Mathieu Hervouet, si les éleveurs peuvent acheter un tel équipement, c'est que « le prix du lait est bien assez cher ».

S'équiper toujours des dernières technologies « pour paraître moderne, quitte à ce que l'exploitation agricole fasse faillite, j'ai l'impression que c'est une nouvelle mode de nos jours, et pas que dans le domaine agricole d'ailleurs... », répond Joseph Misslin.

Mathieu Hervouet est d'accord : « Tout à fait ! Malheureusement, remplacer la main-d'œuvre agricole par la robotisation, c'est le problème du secteur depuis la fin de la 2e guerre mondiale. On voit où cela nous a menés : surendettement, disparition des paysans, suicides, etc. » 

On voit où la robotisation nous a menés en agriculture...

« J'ai pas de sous », déplore, pour sa part Sylvia Schoenel.

« Avec plus de robots, on peut encore baisser le prix du lait ! Bonne nouvelle pour le pouvoir d'achat des consommateurs !! », ironise Mickael Dufayel.

« Rendre les éleveurs esclaves financièrement »

Popeye76 poursuit : « Avec du lait à 300 €/1 000 l, encore un investissement qui va rendre esclave financièrement les éleveurs ! C'est pourtant tellement plus simple et économe de faire du pâturage tournant... Ces robots d'alimentation ont une seule conséquence : la cessation laitière ! »

Et encore plus dépendants des agrofournisseurs !

Jmb67 dit à peu près la même chose à sa manière : « Plus il y a de la technologie, plus on travaille pour les autres et plus on devient dépendant des agrofournisseurs au détriment de notre portefeuille. »

Améliorer le confort de travail, c'est bien.
Améliorer le confort financier, c'est encore mieux !

Et Patrice Brachet de conclure : « On fait tout pour améliorer le confort de travail de l'éleveur, c'est certain. En revanche, rien n'est fait pour améliorer son confort financier, bien au contraire. Or le premier ne peut pas s'obtenir sans le deuxième ! C'est la première fois depuis longtemps que j'entends les producteurs les plus solides se plaindre de leurs difficultés économiques, toutes productions confondues !! (...) »

Journaliste installation/transmission des exploitations

Réagir à cet article

Sur le même sujet