Menu

Projet ApexL'élevage en zones humides : trois éleveurs témoignent

La chambre d'agriculture régionale Pays de la Loire met en ligne sur sa chaîne Youtube le témoignage de trois éleveurs, Erwan, Christian et David, tous trois en système extensif dans des zones humides.

Cliquez sur la vidéo pour la lancer.

Erwan, Christian et David font partie des 50 élevages bovins laitiers, allaitants ou mixtes, situés en Loire-Atlantique, Maine-et-Loire ou Vendée, qui participent au projet Apex. L'objectif de cette étude : « caractériser 50 exploitations sur le plan technico-économique et définir la place et l’utilisation des zones humides dans les systèmes d’alimentation ». 

Erwan Brient est éleveur de vaches allaitantes à Saint-Mars-de-Coutais en Loire-Atlantique (44) sur 230 ha, dont 130 ha de marais autour du Lac de Grand Lieu, qui est en zone protégée Natura 2000. Les 130 ha de marais sont exploités de deux façons : la fauche pour 50 à 60 ha et le pâturage pour le reste de la surface avec 120 à 130 bêtes l'été. Le producteur pointe deux contraintes avec le marais : la présence de jussie, une plante aquatique envahissante, et d'écrevisses qui creusent des galeries et dégradent les berges. 

Christian Rousseau exploite, quant à lui, 150 ha dans le marais breton. Une partie est en prairies naturelles (alimentées par l'eau douce ou salée) et une autre en polder : il y cultive blé, féveroles, maïs qui servent à l'alimentation des animaux et à la paille. 

Enfin, l'exploitation de David Gelineau se situe en Vallée de la Loire dans un bras de la Mayenne. Ses vaches limousines sortent en général vers le 1er février malgré l'eau qui monte encore à cette période, explique-t-il. Et elles pâturent presque toute l'année...

Réagir à cet article

Sur le même sujet