Menu

PrairieDébrayer des parcelles pour faucher l'herbe

Débrayer des prairies pour les récolter en foin, ensilage ou enrubannage, assure un certain stock tout en préparant la repousse suivante. (©Terre-net Média)
Débrayer des prairies pour les récolter en foin, ensilage ou enrubannage, assure un certain stock tout en préparant la repousse suivante. (©Terre-net Média)

Quelles parcelles sortir du cycle de pâturage afin de les faucher ? Hauteur d'herbe, croissance et chargement : les experts du pâturage font le point sur la récolte des prairies.

Dans son nouvel épisode du podcast, les équipes de Radio prairies abordent la fauche de l'herbe. Quand et quelle surface faucher ? Telle est la question ! « L'objectif de cette fauche est double : faire du stock pour l'hiver et réguler les excédents », rappelle Florian Anselme du groupe herbe Franche-Comté.

Faucher pour préparer la repousse

« Quelque soit le mode de récolte, il faudra surveiller les prévisions météo mais aussi les prévisions de pousse de l'herbe pour sélectionner les parcelles à débrayer. Si de bonnes croissances sont attendues, c'est l'idéal ! En Franche-Comté par exemple, on fauche la première quinzaine de mai pour obtenir une bonne hauteur d'herbe d'ici la deuxième quinzaine de juin. Le meilleur moment pour réintégrer ces parcelles dans la rotation de pâturage puisque la croissance ralentit. »

Luc Delaby, ingénieur de recherches à l'Inrae complète : « Dans l'Ouest, on fauche début mai pour un retour dans la parcelle environ 3 semaines plus tard. Forcément, les conditions climatiques ne sont pas les mêmes ».

Quelles surfaces débrayer ?

Il faudra prioritairement sortir les parcelles dont la hauteur est déjà excédentaire. Luc Delaby explique : « On parle de hauteur d'entrée dans la prairie à 10-12 cm pour les vaches, donc tout ce qui se situe au-dessus de 14 cm sera à faucher. Attention tout de même à se garder 10 jours d'avance ».

Un autre critère, qui rejoint la quantité d'herbe disponible, c'est le fait d'ajuster la surface par vache. « Si les vaches disposent actuellement de 50 ares/VL et qu'on annonce une forte croissance de l'herbe, il faudra sûrement augmenter le chargement pour être à 30 ares/VL et coller à la croissance de l'herbe. Ce raisonnement nous permet d'obtenir la surface à débrayer », explique Florian Anselme.

Écoutez l'épisode en intégralité ici :

Cliquez sur l'image pour lancer le podcast

Rédactrice en chef de Web-agri

Réagir à cet article

Sur le même sujet