Menu

David Le Floch, éleveur (Morbihan)« Le groupement d'employeurs : simple et efficace, il nous facilite la tâche ! »

Depuis presque deux ans, David Le Floch, producteur laitier dans le Morbihan, emploie Océane Bouquin à temps partagé, via le groupement d'employeurs Solutis Emploi. L'éleveur et sa salariée, y voient de nombreux avantages, tels que l'appui en main-d'œuvre pour l'un et la diversité des missions pour l'autre. Et pour les deux, la simplicité des démarches et l'accompagnement extérieur sont un vrai plus.

David Le Floch a repris en 2009, à Guidel dans le Morbihan, l'exploitation laitière de ses parents. Jusque-là, ils continuaient à lui donner des coups de main de façon régulière. « Mais ils commencent à prendre de l'âge alors je devais les ménager », reconnaît-il. Trop de travail cependant pour une seule personne, d'autant « que les structures grossissent aussi », fait-il remarquer. « Je voulais me dégager du temps pour pouvoir souffler et parce que j'avais pris des responsabilités au sein de ma coopérative, Terre de l'Ouest », explique l'éleveur. Son objectif : pouvoir compter sur quelqu'un de polyvalent et d'autonome qui puisse aussi le remplacer certains week-ends et pendant les vacances. 

Me dégager du temps pour souffler et pour mes responsabilités.

Trois éleveurs se "partagent" une salariée

En septembre 2020, il a embauché Océane Bouquin. « Je suis plus serein de laisser ma ferme à ma salariée que je connais bien et qui a l'habitude d'y travailler. Le service de remplacement, c'est bien pour du ponctuel car les remplaçants changent à chaque fois ou presque », souligne l'éleveur. L'embauche s'est faite très vite. David est passé par le groupement d'employeurs Solutis Emploi du service de remplacement départemental Seremor, auquel il faisait appel régulièrement. Car il cherchait du salariat à temps partagé n'ayant pas de quoi occuper pleinement 2 UTH sur l'élevage. Trois producteurs laitiers se "partagent" donc Océane, qui travaillent à 50 % ici. 

david le floch eleveur dans le morbihan et sa salariee oceane faucon
David est plus serein quand il doit se faire remplacer par Océane, notamment le week-end ou pendant les congés.(©Terre-net Média)

Solutis Emploi gère le recrutement

« L'intérêt du groupement d'employeurs, c'est qu'il avait quelqu'un sous la main et qu'il peut trouver rapidement une autre personne s'il ne convient pas, ou veut travailler ailleurs. De même si un des éleveurs cesse son activité ou part en retraite, il retrouve une autre exploitation, détaille l'exploitant. Et il gère tout le volet administratif. C'est simple, efficace, ça nous facilite vraiment la tâche ! » Solutis Emploi se charge du recrutement, dès le début de la réflexion : définition des besoins en main-d'œuvre, qui « deviennent de plus en plus conséquents », observe Marylène Thomas, responsable territoriale qui suit David et Océane, du ou des profils recherché(s), réalisation des entretiens d'embauche, du contrat et autres démarches.

Ainsi que les démarches administratives.

Et les ressources humaines

Puis, il épaule les agriculteurs adhérents pour l'accueil des salariés et l'organisation à mettre en place. Il les appuie également dans le suivi des heures, les payes, la gestion des ressources humaines (entretiens annuels), le droit et la sécurité du travail. « Le planning des jours travaillés sur chaque exploitation, par exemple, est défini à l'année pour donner de la visibilité et pouvoir anticiper, les congés notamment et les pics d'activité sur les diverses structures. Mais il reste flexible et peut être modifié en cas d'imprévu et en fonction des réunions professionnelles, deux des trois éleveurs qui emploient Océane ayant des engagements à l'extérieur. Trois fois par an, en début d'année, en été et à l'automne, les trois adhérents se réunissent à l'initiative de Solutis Emploi pour faire le point, sur le planning entre autres.

vaches laitieres chez david le floch eleveur a guidel dans le morbihan
Le planning de travail de la salariée est établi à l'année, mais peut être modifié en cas d'imprévu. (©Terre-net Média)

Pour Océane : formations, échanges et convivialité

Et Océane justement, quels avantages voit-elle au salariat à temps partagé ? « Mes journées ne sont jamais pareilles. Les fermes sont différentes et mes missions aussi : chez David, je trais, nourris les animaux et participe un peu aux travaux culturaux. Chez un autre producteur, je vais plus dans les champs, répond-elle. Même si ce sont trois élevages laitiers, les tailles de troupeau varient de 40 à 70 VL, tout comme le système d'alimentation : remorque distributrice chargée au godet ici, télescopique avec godet désileur et automotrice ailleurs. » Après un an au service de remplacement, la jeune femme a voulu « se fixer sur deux à trois fermes ». Et celles-ci se situent dans un rayon de 20 km, ce qui est plutôt pratique.

Trois fermes, trois systèmes et des missions diversifiées.

Et que lui apporte le groupement d'employeur ? Au-delà de la simplicité d'avoir un seul contrat et une seule fiche de paye pour trois employeurs, la jeune femme bénéficie, chaque année, une à deux formations pour monter en compétence. Titulaire d'un BTSA productions animales et d'une licence professionnelle, elle a ainsi obtenu son Cases pour la conduite d'engins agricoles. Prochainement, elle se formera au vêlage. « Un responsable de Solutis Emploi m'accompagne. Des réunions entre salariés sont organisées sur des thématiques variées, ainsi que des moments de convivialité », poursuit-elle.

oceane faucon salariee a temps partage chez david le floch eleveur laitier dans le morbihan
 Après un an au service de remplacement, la jeune femme a voulu « se fixer sur deux à trois fermes ». (©Terre-net Média)

Réagir à cet article

Sur le même sujet