Menu

Appel à témoignagesAu bout d’un an, que pensez-vous de la contractualisation en viande bovine ?

La loi Besson-Moreau, dite "Egalim 2", rend obligatoire la contractualisation entre les éleveurs de bovins et leurs premiers acheteurs (©AdobeStock)
La loi Besson-Moreau, dite "Egalim 2", rend obligatoire la contractualisation entre les éleveurs de bovins et leurs premiers acheteurs (©AdobeStock)

Depuis début 2022, la loi oblige à établir un contrat écrit entre l’éleveur et son premier acheteur pour la vente de jeunes bovins, de génisses et de vaches allaitantes. C’est aussi le cas pour les broutards depuis le 1er juillet, et ce sera le tour des vaches laitières à partir du 1er janvier 2023. Nous aimerions savoir quel est votre regard sur le sujet : à vos avis !

 

Réagir à cet article

Sur le même sujet