Menu

Production laitière« Pas de stabilisation française sans régulation européenne » estime la CR

A la suite de la réunion de la filière lait mardi 5 avril 2016 au ministère de l’agriculture, l’OPL, branche laitière de la Coordination rurale, estime que la volonté politique de stabiliser la production française et européenne n’est pas suivie d'effets par les acteurs de la filière.

« L’intention de la France de mettre en application l’article 222 de l’OCM va dans le bon sens, mais reste encore insuffisante et insuffisamment rapide pour remédier à l’urgence et aux problèmes rencontrés par les éleveurs », explique le syndicat dans un communiqué.

« L’interprofession laitière renonce à l’augmentation annuelle de la production de 2 % programmée à l’origine jusqu’en 2020. L’OPL salue cette prise de conscience, fortement tempérée par la lecture des données comptables communiquées par Inosys Réseaux d'élevage et l’Institut de l’élevage : les années 2014 et 2015 ont été catastrophiques, et 2016 sera pire ! »

« L’OPL a cependant le sentiment que cette nouvelle réunion a permis à certains acteurs de gagner encore du temps pour différer une réduction de leur collecte. Le risque de voir s’accélérer la disparition des fermes laitières n’en est qu’accru. »

Une régulation européenne nécessaire et urgente

« Sans régulation européenne, les efforts des éleveurs français seront vains. La stabilisation de la production ne doit être qu’une étape vers la mise en place d’une indispensable et véritable régulation européenne », écrit Véronique Le Floc’h, présidente de l’OPL. « Elle est vitale pour les éleveurs et représente un enjeu très important pour l’Union européenne, notamment quant à sa souveraineté alimentaire. »

L'OPL souhaite ainsi que le Cniel soutienne « dès maintenant la mission parlementaire sur l’avenir des filières d’élevage qui invite dans ses 60 propositions à « mettre en œuvre, dans les plus brefs délais, un véritable programme de responsabilisation face au marché », tel que préconisé par l’European milk board (EMB) dont l’OPL est membre. »

Rédacteur en chef de Terre-net

Réagir à cet article

Sur le même sujet