Menu

Exportations d'animauxLong périple pour 750 ovins et caprins du Poitou-Charentes vers l'Iran

Poitiers, 22 avr 2015 (AFP) - Près de 750 ovins et caprins d'élevages du Poitou-Charentes sont partis lundi à destination de l'Iran dans le cadre d'un programme d'intensification de l'élevage, marché exceptionnel pour les bergeries de la région, a indiqué mercredi une responsable du secteur.

Le lot de 632 chèvres et 113 moutons est issu pour la plupart d'élevages de la Vienne et des Deux-Sèvres (Poitou-Charentes). « C'est le plus gros marché à ce jour pour Geode », a indiqué Arlette Brachet, directrice de l'organisme de sélection Geode (Génétique et Développement) de Montmorillon (Vienne), à un correspondant de l'Afp.

Geode a passé « un contrat de partenariat et d'exclusivité, qui s'inscrit dans un accord de coopération entre les ministères de l'Agriculture » de France et d'Iran, a précisé Arlette Brachet. A Montmorillon (Vienne), où est situé le siège de Geode, cette exportation hors Union européenne est aussi une première. « C'est la première fois que nous envoyons autant d'animaux aussi loin (5.500 km), hormis la Guadeloupe », a ajouté Arlette Brachet.

L'organisme a été « contacté en février 2013 par le ministère iranien de l'Agriculture » qui mène « un programme d'intensification de l'élevage » et souhaite passer d'un élevage nomade à un élevage plus intensif, « rassembler les moutons dans des zones fertiles irriguées », avec des « races adaptées », a-t-elle expliqué. Et c'est dans la région Poitou-Charentes qu'ils ont trouvé ces animaux : des chèvres "Saanen et Alpines", des brebis "Romanov", "Suffolk" et "Rouges de l'Ouest". Ces animaux ont été sélectionnés pour leurs qualités reproductives, laitières et bouchères. Ils ont pris le départ lundi matin d'un élevage de Lusignan (Vienne) et de la bergerie de Montmorillon (Vienne), pour être acheminés par camions vers l'aéroport de Cologne en Allemagne où ils ont embarqué mardi soir à destination de Téhéran. Une autre commande de l'Iran, portant sur 300 chèvres, devrait être finalisée d'ici la fin de l'année.

Réagir à cet article

Sur le même sujet