Menu

Conjoncture laitièreL'inflation et la sécheresse pèsent sur la production laitière

Depuis le début de l'année, la collecte laitière française reste sous les niveaux de 2021. Et tandis que les charges continuent d'augmenter, la sécheresse pourrait bien plomber encore davantage la production.

Cliquez sur l'image pour lancer la vidéo

« Le prix standard du lait de vache conventionnel était de 419 €/1 000 l sur le mois de mai 2022, 88 € au dessus du niveau de mai 2021, soit une progression relative de 26 %. » De leur côté, les prix du beurre et de la poudre continuent de flamber : 3 900 €/t pour la poudre de lait écrémée (+ 55 % sur 1 an) et 7 000 € pour le beurre (+ 75 %).

Prix des produits laitiers français
Évolution du prix du lait et des produits laitiers industriels en France. (©Cniel)

Hausse des charges et sécheresse

Dans sa note de conjoncture laitière mensuelle, Benoît Rouyer, économiste au Cniel, rappelle que « nous sommes dans une période de forte inflation ». Pour lui,  « les tensions géopolitiques actuelles et la sécheresse devraient renforcer la tendance inflationniste, sans grande visibilité sur la durée et l'intensité de cette période. »

Depuis le début de l'année, un manque de dynamisme de la production laitière est visible en Europe et dans l'hexagone (- 1,6 % depuis le début 2022 en France), et « il est peu probable que ça se redresse dans les semaines à venir au vu de la sécheresse ».

Dans le même temps, les charges continuent d'augmenter, avec un indice Ipampa (indice des prix d'achat des moyens de production agricole) qui a grimpé de 21 % en 1 an. « L'augmentation des charges s'avère également très élevée en aval de la filière (collecte, transformation et distribution) où les entreprises subissent la hausse des prix du gaz et du gasoil, en plus de celle des emballages (+ 18 % pour le plastique et + 27 % pour le carton).

Réagir à cet article

Sur le même sujet