Menu

Carte interactive sécheresse54 départements soumis à des restrictions d'usage de l'eau

Retrouvez la carte sur les arrêtés de restriction de l'usage de l'eau mise à jour le 24 juin 2022. (©Terre-net Média)
Retrouvez la carte sur les arrêtés de restriction de l'usage de l'eau mise à jour le 24 juin 2022. (©Terre-net Média)

Au 24 juin 2022, 146 arrêtés préfectoraux sont en vigueur et 54 départements sont concernés par des mesures, locales ou non, de restriction de l'usage de l'eau et de l'irrigation. 20 autres départements sont par ailleurs en situation de vigilance. (Article publié le 31 mai 2022 et mis à jour le 24/06/2022 à 14h10)

 

Selon le site gouvernemental Propluvia, 54 départements sont soumis à des mesures de restriction de l'eau et de l'irrigation au 24 juin 2022. C'est 18 de plus que le 14 juin dernier. Au total 146 arrêtés sont en cours, contre 117 il y a dix jours. Au total 74 départements sont soumis à des restrictions ou se trouvent en situation de vigilance. 

Carte sur les arrêtés de restriction de l'usage de l'eau au 24 juin 2022 (cliquez sur votre département pour plus de précision) :

12 départements sont même déjà en situation de crise localisée (quatre de plus que le 14 juin dernier) : le Loiret, la Loire-Atlantique, la Vendée, la Vienne, les Bouches-du-Rhône, le Tarn, l'Eure-et-Loir, Morbihan auxquels s'ajoutent cette semaine le Loir-et-Cher, l'Indre-et-Loire, les Pyrénées-Atlantiques, les Alpes maritimes. Cela implique un arrêt des prélèvements d'eau non prioritaires, y compris à des fins agricoles, sur des territoires déterminés. 

22 départements se trouvent en alerte renforcée sur une partie de leur territoire (9 de plus que le 14 juin), ce qui engendre une réduction des prélèvements à des fins agricoles supérieure ou égale à 50 % (ou interdiction supérieure ou égale à 3,5 jours par semaine). 

20 départements sont en situation d'alerte sur la totalité ou une partie de leur totalité (5 de plus que le 14 juin 2022). Dans ces départements, une réduction des prélèvements inférieure à 50 % (ou interdiction jusqu'à 3 jours par semaine) est pratiquée.

Enfin, 20 départements sont placés en situation de vigilance intégrale ou localisée, quatre de plus qu'il y a dix jours. 

Réagir à cet article

Sur le même sujet