Menu

Prix du lait bioFace à la crise du lait bio, la Coordination Rurale prône la régulation

Avec une offre de lait bio supérieure à la demande, la filière fait face à un déséquilibre important et à des prix qui s’effondrent. Pour soutenir les éleveurs, la Coordination rurale demande la mise en place d’un moratoire sur les conversions, des campagnes promotionnelles, et une incitation à la baisse de production.

Avec 250 millions de litres de lait bio en trop, la filière laitière biologique fait face à une crise structurelle qui met les éleveurs en grande difficulté. Sans compter que « les prévisions de l’interprofession indiquent une hausse de la production de 240 millions de litres de lait en plus sur les quatre prochains semestres, soit 20 % de plus que la collecte cumulée des douze derniers mois », rappelle la Coordination rurale.

Le syndicat demande un moratoire sur les conversions « afin de les limiter tant que le marché n’aura pas retrouvé un équilibre permettant une juste rémunération des producteurs », et a également écrit au cabinet du Premier ministre pour que des campagnes promotionnelles soient déployées afin d’augmenter la consommation de produits laitiers biologiques.

Enfin, « à l’instar de la mesure ayant été mise en œuvre par le Cniel en plein cœur des confinements de l’année 2020, la CR demande qu’une mesure d’incitation à la baisse de la production soit adoptée sans attendre la mise à l’herbe des vaches laitières au printemps prochain », ajoute le syndicat.

Réagir à cet article

Sur le même sujet