Menu

Produits laitiers industrielsLes prix ont continué de grimper en novembre

Le point de conjoncture laitière du Cniel du mois de décembre met en évidence la forte hausse des cours du beurre et de la poudre de lait écrémé ces dernières semaines, et insiste sur le risque fort de compression des marges pour les producteurs et les transformateurs.

Cliquez sur la flèche pour lancer la vidéo !

Entre août et novembre, les prix de la poudre de lait écrémé et du beurre ont respectivement augmenté de 700 et 1 000 euros la tonne. Benoît Rouyer, économiste au Cniel, décrit dans son point mensuel de conjoncture laitière une « période exceptionnelle » pour le marché des produits laitiers industriels, marqué par une fermeté des prix qui ne se dément pas.

Évolution des prix des produits laitiers industriels
Évolution des prix des produits laitiers industriels. (©Cniel)
 

Il relie cette hausse récente des cours à « une évolution peu dynamique de la production laitière dans les grands bassins exportateurs mondiaux », qui se retrouve en France : la collecte y a « baissé de 0,9 % en moyenne sur les neuf premiers mois de 2021 ».

Cette chute des volumes collectés a été particulièrement marquée en octobre : - 2 %, selon les sondages hebdomadaires de FranceAgriMer.

Risque fort de compression des marges

En lien avec la hausse continue des prix des matières premières, le prix des charges dans les élevages laitiers a encore augmenté, surtout les postes énergie/lubrifiants et aliments achetés.

Indices des prix d'achat des moyens de production en élevage laitier
Indices des prix d'achat des moyens de production en élevage de bovins laitiers (©Cniel)

Ces charges en hausse ne sont « pas forcément couvertes par l’accroissement de la valeur des produits vendus » : les prix des produits laitiers dans les magasins ont peu évolué au cours des derniers mois.

D’où « un risque fort de compression des marges » pour les opérateurs des maillons de la filière laitière, « en particulier aux stades de la production et de la transformation ».

Réagir à cet article

Sur le même sujet