Menu

Paroles de lecteursCalculer le temps passé en tracteur ? Un gadget selon certains...

 « Dans un tracteur à bouffer des kilomètres pour cultiver toujours plus de terres : pas sûr que ça rapporte ! », estime Bernard Sudol (©Aptimiz // Création Terre-net Média)
« Dans un tracteur à bouffer des kilomètres pour cultiver toujours plus de terres : pas sûr que ça rapporte ! », estime Bernard Sudol (©Aptimiz // Création Terre-net Média)

Savoir le temps consacré à chaque tâche sur la ferme, grâce par exemple à l'appli Aptimiz, ce n'est pas si utile que cela selon vous. Ces heures de travail, même longues, sont forcément plus efficaces que celles réservées à la paperasse, qui vous paraissent encore plus interminables. Sauf peut-être pour la déclaration Pac sachant qu'il y a de l'argent à la clé, fait remarquer un lecteur. Bien connaître son métier d'agriculteur ne vaut-il pas mieux que tous ces calculs ?, se demande un autre.

 

« Le temps passé en tracteur est certainement plus efficace que celui consacré à la paperasse !!! », lance Pierre Dumont.

Plus efficace et enrichissant que la paperasse !

« Et plus enrichissant ! », renchérit Hélène Vialette.

« Pas sur le tracteur que tu gagnes le plus »

« Pas dit que c'est sur le tracteur que tu gagnes le plus... », laisse entendre Sté Phane.

« Ça, c'est un autre débat », rétorque Pierre Dumont.

Pas pour Bernard Sudol en tout cas : « Dans un tracteur à bouffer des kilomètres pour cultiver toujours plus de terres, pas sûr que ça rapporte, tout comme les méthaniseurs d'ailleurs qui font passer un temps fou sur les routes... »

Mais plutôt le jour de la déclaration Pac...

« Perso, la demi-journée la plus rémunératrice est celle où je fais ma déclaration Pac ! », ironise François Chamot.

« C'est trop ça ! », confirme Fabrice Jacquet.

Un outil de « bureaucrates » et de « marchands »

« Pas besoin de tous ces calculs, juge Louis David. Il suffit de connaître son métier et faire du bon travail quand la météo le permet. (...) »

« C'est sûr, ça ne va pas sauver l'agriculteur, ni l'agriculture !? (...) », s'exclame Charline Bouriant.

« Un raisonnement pour nos bureaucrates », résume Caro Floing.

Ça ne va pas sauver l'agriculture !

« Encore des marchands de services ! On en crève de toutes ses c... improductives !!, déplore Heike Roze. Le prix n'est même pas annoncé... » Il poursuit : « Moi j'ai du matériel de fenaison neuf, qui me coûte certainement cher pour récolter 130 ha d'herbe par an. Si quelqu'un a une meilleure solution, je suis preneur surtout que je suis en AB et que toutes les laiteries veulent du lait bio produit avec de l'herbe mais surtout pas au printemps ! »

« C'est peut-être plus adapté aux Cuma », nuance Earl Domaine du Plec.

Journaliste installation/transmission des exploitations

Réagir à cet article

Sur le même sujet