Menu

Paroles de lecteursMéthanisation : stop ou encore ? Vos réponses...

Selon vous, faut-il stopper ou continuer la méthanisation ? (©CC // Création Terre-net Média)
Selon vous, faut-il stopper ou continuer la méthanisation ? (©CC // Création Terre-net Média)

Dans l'article "Méthanisation : stop ou encore ?", paru la semaine dernière sur Web-agri, la rédaction invitait ses lecteurs à répondre, eux aussi, à cette question en commentaires. Ce que plusieurs d'entre vous ont fait, sur Facebook également. Alors êtes-vous plutôt pour continuer le développement de la méthanisation ou pour l'arrêter ? Verdict.

Des lecteurs plutôt « encore »

« Encore », répondent Denis ChaumontetPaul Soubien et Jean-Louis Berthet, auxquels j'ajoutent sept "J'aime".

Et aussi Ferdinand Bernard. « La méthanisation est une bonne idée à la base si les méthaniseurs sont alimentés réellement par les déchets agricoles, et de vrais déchets..., estime-t-il avant de nuancer encore : « Mais, c'est loin d'être le cas. Des surfaces sont cultivées uniquement pour ça ! (...) Les premières installations sont rentables avec les subventions mais une fois le robinet fermé et la baisse du prix du rachat du gaz par l'État, il faudra voir. De plus, la gestion du digestat laisse à désirer et semble déjà causer des problèmes. (...) » Du coup, plutôt "stop", non ?

Utiliser les déchets agricoles.

Monzard indique, dans les commentaires sous l'article, avoir « un projet à l'étude pour créer un cycle de production d'hydrogène vert intégrant une unité de méthanisation ». Il voudrait « fédérer des industriels » autour de son initiative. Donc "encore" pour lui !

Moty donne un argument en faveur du digestat : « Sur du court terme, il peut diminuer l'utilisation d'engrais chimiques. » Là aussi, le lecteur tempère tout de suite ses propos : « En étant rapidement assimilable par les plantes et ayant perdu du carbone, à moyen terme, il y aura un appauvrissement des sols en matière organique, avec toutes les conséquences qui suivront : baisse de la CEC (capacité d'échange cationique, NDLR), hausse de l'érosion, etc. »

Stopper la méthanisation serait un non-sens écologique !

Édouard s'étonne : « Pas un mot sur la meilleure gestion des déchets animaux, ni sur le développement des cultures intermédiaires qui permettent de limiter l'érosion des sols, de retenir l'eau et de mieux gérer les adventices, et pas plus sur un bilan carbone qui réduit de 80 % les émissions de CO2 de la filière gaz. Il y a toujours des choses à améliorer mais stopper la méthanisation serait un non-sens écologique ! » Pour ce lecteur, c'est sûr, vu les avantages qu'il cite. Petit aparté pour finir : « 25 Twh et le système est saturé... c'est la qualité de notre réseau qui doit nous inquiéter ! »

La solution pour rester éleveurs.

« Encore sans hésitation », selon Domicya également. « Pour nous, qui venons de perdre l’ICHN mais qui avons récupéré une zone vulnérable, c’est la solution pour rester éleveur. Plutôt que d’investir dans des fumières ou des fosses à lisier, nous préférons mettre l’argent dans du capital social d’une SAS. Trois objectifs : améliorer nos conditions de travail, retrouver de la rentabilité, anticiper l’avenir. Pour cela, en plus de nos effluents d’élevage, nous allons récupérer des déchets végétaux d’entreprises locales qui, pour le moment, sont envoyés très loin. Une économie de transport non négligeable. »

« Pour ce qui est de la saturation du réseau, je pense que nous en sommes loin. Nous allons injecter à proximité d’une station biognv. Alors si tous les transports scolaires, les camions-poubelles, les utilitaires des artisans, des agriculteurs ou des employés municipaux du coin, roulent au biognv... (...) Le tout avec un gaz local qui profite au local et non à des puissances étrangères. La méthanisation n’utilise pas de matières venant de pays lointains pour la fabrication des énergies. Pas comme EDF avec l’uranium, ni le silicium pour les panneaux solaires, ni les matériaux composites pour les éoliennes. (...) Et pour finir sur les subventions, cela représente 7 % du montant soit trois ans d’ICHN... et ne me dites pas que le tarif de rachat du biogaz est lui aussi aidé car si vous faites le calcul de toutes les aides de l’État qu’a obtenu EDF depuis 20 ans, vous verrez que vous ne payez pas l’électricité au juste prix de revient... »

D'autres qui disent « stop ! »

Crevette se plaint de « l'odeur insoutenable du digestat ». « Dans notre région, une association va s'équiper d'un analyseur de gaz pour savoir ce qu'on nous oblige à respirer ! Il est donc temps que ça cesse », lance ce lecteur.

Cupidon juge que la méthanisation est « le plus grand scandale alimentaire des 20 prochaines années. » Il pointe en outre « la décarbonation et ruine des sols », puis insiste : « Il faudra choisir entre nourrir les méthaniseurs ou les hommes ! »

Choisir entre nourrir les méthaniseurs ou les hommes !

Roger le pati est du même avis: « Est-ce qu'un agriculteur a vocation aujourd'hui à nourrir la population (peu importe que ce soit en France ou ailleurs) ou à balancer la "bouffe" qu'il produit dans ses méthaniseurs ? Je suis naisseur engraisseur, j'ai toujours et j'aurai toujours à cœur de produire de la nourriture pour quiconque. C'est honteux de voir (...) partir des aliments sains pour la consommation humaine ou animale (paille, ensilage, méteil, herbe, maïs, etc.) !! La filière méthanisation concurrence l'élevage et achète de la paille même en période de sécheresse. La pulpe vient même des Pays-Bas maintenant... C'est vraiment du grand n'importe quoi !! En attendant le jour où plus personne ne crèvera plus de faim dans le monde, que tout ça s'arrête et vite !!! (...) »

« 15 % d'intrants maximum, de qui se moque-t-on ?, s'interroge Gg. Aujourd'hui la réalité c'est plutôt, 15 % de sous-produits... La méthanisation fait du dumping pour acheter des cultures sur pied à des prix que ne peut se permettre l'agriculture traditionnelle. Elle deviendra le fossoyeur de l'agriculture conventionnelle. Et tout cela avec la bénédiction des pouvoirs publics... »

En concurrence avec l'élevage.

bdc témoigne : « Deux méthaniseurs ont été construits près de Salers dans le Cantal. Le bilan est désastreux tant sur le plan économique (environ 4 M€ chacun) qu'environnemental. Le premier a fonctionné un an, puis a explosé et est donc actuellement hors service. Il a tout de même eu le temps de polluer les sources. le deuxième est à l'arrêt sur décision préfectorale, suite a des pollutions répétées et massives des cours d'eau voisins. Les riverains espèrent qu'il ne sera pas remis en service car en plus, il subissent les odeurs dont s'imprègnent même les vêtements qui sèchent à l'extérieur. (...) »

Problèmes de pollutions et d'odeurs...

CVMC connaît « une unité de méthanisation, la plus grande de France − 500 000 tonnes/an, 230 exploitations agricoles − où plus de 200 camions passent chaque jour sur de toutes petites routes. 10 000 m3 de bois sont nécessaires également pour chauffer des cuves de 22 m de haut... C'est aberrant pour l'environnement (...) ! »

Jérôme confirme : « Au final, c'est beaucoup de gazole de consommé pour produire un peu de gaz... »

« (...) En attendant, les marchands de matos se frottent les mains », plaisante Jacky.

Christophe conclut sur « un grand stop pour la méthanisation ». « Plusieurs raisons à cela, explique-t-il. 1) L'État a annoncé l'interdiction de mettre en place des chaudières à gaz dans les maisons neuves dès le 01/07/2021. Cette interdiction sera élargie en 2024 à l'ensemble de l'immobilier neuf. 2) Si on regarde ce qu'il s'est passé dans le solaire, nous verrons bientôt une baisse des avantages donnés par l'État à la filière. 3) Regardez en Allemagne, vous verrez un retour en arrière sur la méthanisation. 4) Les associations écologistes commencent à mettre leur nez dans ces dossiers et poussent pour les bloquer pour tout un tas de raisons. 5) Aujourd'hui où nous voulons développer l'agriculture extensive, comment peut-on laisser des projets de méthanisation prendre des terres destinées à la nourriture humaine ? »

Et sur Facebook, 6 "Stop" + 8 "J'aime" dont :

posts facebook methanisation stop ou encore
Posts facebook methanisation stop ou encore (©Page Facebook de Web-agri)
 

Journaliste installation/transmission des exploitations

Réagir à cet article

Sur le même sujet