Menu

FourrageDes premières récoltes d'herbe satisfaisantes : c'est déjà ça de pris !

Avec une croissance de l'herbe intéressante en ce début de printemps, qualité et quantité semblent au rendez-vous pour les premières fauches. De quoi assurer un peu de stock car la situation reste préoccupante pour les prochaines semaines.

Sur les premières récoltes d'herbe de ce printemps 2022, la qualité semble au rendez-vous (pour 86 % des éleveurs selon le récent sondage de Web-agri). En effet, les conditions favorables du mois d’avril ont boosté la croissance qui a atteint son pic entre fin avril et début mai dans la majorité des régions.

Et l'absence de pluie a ensuite facilité les récoltes. Voici quelques extraits de chantiers d'ensilage et enrubannage d'herbe (et même de foin !) :

Chez Étienne dans la Sarthe, c'est ensilage d'herbe :

Cliquez sur l'image pour lancer la vidéo.

Un peu plus au nord, dans la région naturelle du Perche, c'est un chantier d'enrubannage que nous partage Charles :

Cliquez sur l'image pour lancer la vidéo.

Loagri nous emmène quant à lui en Haute-Vienne pour un chantier d'ensilage à l'autochargeuse :

Cliquez sur l'image pour lancer la vidéo.

Dans une ETA du Finistère, Hugo de la chaîne Youtube HLG nous fait suivre un chantier d'ensilage d'herbe également à l'autochargeuse :

Cliquez sur l'image pour lancer la vidéo.

Plus au sud, certains éleveurs ont lancé la saison du foin, comme François dans le Tarn :

Et d'autres ont dû changer d'avis avec l'arrivée des orages, comme François dans le Puy-de-Dôme :

Herbe et maïs à l'avenir incertain

Si les chantiers d'herbe se sont déroulés dans de bonnes conditions, comment vont évoluer les prairies face au manque d'eau ? Et les maïs ? Les yeux sont rivés sur les prévisions météo...

Les techniciens conseillent fortement de constituer du stock d'herbe sur pied dès que possible, notamment « sur des parcelles riches en légumineuses (trèfle violet et trèfle blanc) qui valoriseront mieux les températures élevées du printemps tout en gardant de bonnes valeurs alimentaires ; ces légumineuses ayant la capacité de maintenir plus longtemps une meilleure digestibilité que les graminées pendant leur phase de reproduction. »

Réagir à cet article

Sur le même sujet