Menu

[Vu sur YouTube] Moisson 202056e moisson de blé pour la Claas Matador bretonne et toujours en service !

Après les moissonneuses-batteuses hors norme, place aux anciennes ! Elle a fière allure la Claas Matador dans sa parcelle de blé breton. Elle avale sa 56e moisson de blé pour montrer aux énormes machines actuelles que plus que la puissance, c'est l'endurance qui caractérisait les anciennes machines. À voir si dans 25 ans, il restera des Lexion en forme olympique dans les champs ?

Cliquez sur la vidéo pour la lancer

Après la Bretagne où l'on a vu des chantiers de récolte de maïs grain hors norme, direction l'Auvergne avec cette fois-ci, une récolte pour le moins atypique. Eh...et bien non. En fait, l'Auvergnat a croisé la machine en... en Bretagne pardi !

Pas sûr qu'il en reste beaucoup des moissonneuses-batteuses Claas Matador dans cet état ! La mémère avale sa 56e moisson de blé et c'est "Le p'tit éleveur cantadou" qui publie de belles images tournées l'été dernier pendant ses vacances au bord de la mer.

L'endurance plutôt que la puissance

De la belle mécanique qui contraste avec les engins plus modernes que l'on croise à peine dans les champs actuellement tant leur débit de chantier rend la moisson éphémère. C'est d'ailleurs un joli clin d'œil fait par l'internaute à l'évolution technologique des machines de récolte depuis un demi siècle ! Pas sûr que vous croiserez des Lexion dans cet état d'ici 25 ans d'ailleurs. À croire que les marques privilégiaient plutôt l'endurance à la puissance à cette époque !

Journaliste machinisme

Réagir à cet article

Sur le même sujet