Menu

Reproduction et températures élevées« Chaleurs difficiles à détecter alors on n'insémine pas pendant la canicule »

Sous de fortes températures, l'expression des chaleurs et la reproduction des bovins se retrouvent perturbées. (©Terre-net Média)
Sous de fortes températures, l'expression des chaleurs et la reproduction des bovins se retrouvent perturbées. (©Terre-net Média)

« On arrête d'inséminer pendant la canicule », explique Loïc sur les réseaux sociaux. « Nous de toute façon, elles ne viennent pas en chaleur de ce temps-là », répond Aurélien. Et ces deux éleveurs n'ont pas tort car les fortes températures ont un effet négatif sur la reproduction des bovins. Alors quelle stratégie adopter ?

Températures élevées et reproduction des bovins ne font pas bon ménage. En effet, la vache en stress thermique exprimera moins ses chaleurs, n'aura pas le même développement ovulaire et présentera des risques d'avortement en début de gestation.

Alors faut-il continuer à inséminer pendant la canicule ? Les avis d'éleveurs divergent lorsqu'ils échangent sur la page des producteurs de lait.

Chez Loïc en Poitou-Charentes, pas question d'inséminer lorsqu'il fait trop chaud. Avis partagé par plusieurs éleveurs comme Romain qui explique : « Je n'insémine pas de fin juin jusqu'à mi-août. Je n'ai ni ventilateur, ni brumisateur et les bêtes ont du mal pendant les journées chaudes. La qualité des follicules doit être dégradée et les vaches remplissent mal... »

Thomas, qui lui ne change rien au reste de l'année avoue quand même : « Elles viennent moins en chaleur que la normale. » Aurélien aussi explique : « Chez nous non plus, elles ne viennent pas en chaleur. Le colliers en détectent souvent mais on se rend compte que c'est la respiration qui s'accélère, pas les chaleurs. »

Pour certains, pas ou peu de changement : ils préfèrent laisser le taureau gérer, ou alors ils décalent les inséminations, comme Guillaume qui les fait « tard le soir vers 23h ou minuit, ou tôt le matin quand la température baisse un peu et que la vache est moins en stress thermique. »

Rédactrice en chef de Web-agri

Réagir à cet article

Sur le même sujet