Menu

BelRepli des ventes au troisième trimestre, le prix des matières premières pèse

Les fromageries Bel ont annoncé mardi avoir enregistré un recul de leur chiffre d'affaires de 1,3 % au troisième trimestre, dans un contexte de prix élevé des matières premières qui pèse aussi sur la rentabilité.

Les ventes du fabricant des Vache qui rit, Kiri et Babybel ont atteint 836 millions d'euros sur la période, plombées par un effet de change négatif de 85 millions, a précisé le groupe dans un communiqué. « Les prix des matières premières restent élevés, en particulier ceux des matières grasses laitières ». Dans ce contexte, « la marge opérationnelle de l'ensemble de l'exercice 2018 est attendue en baisse par rapport à celle de l'exercice 2017 », indique le groupe, qui avait déjà prévenu début 2018 que son bénéfice opérationnel allait être en recul sur l'exercice.

En 2017, le résultat opérationnel s'est établi à 215 millions d'euros, enregistrant une baisse de 27,9 %, déjà en raison d'effets de change négatifs significatifs. Au troisième trimestre, si la zone Amériques-Asie Pacifique a connu une belle croissance, 11,5 % à 205 millions d'euros, l'Europe et le Moyen Orient/Grande Afrique ont essuyé un recul des ventes. Ainsi, le chiffre d'affaires du troisième trimestre en Europe s'inscrit en retrait sur un an de 4,4 %, à 456 millions d'euros, en raison d'une « baisse d'activité » sur la plupart des marchés de la zone, souligne Bel.

Le Groupe Bel a annoncé en septembre un projet de nouvelle organisation impliquant un plan de départs volontaires, accompagné d'un plan de reclassement au niveau des équipes de son siège social.

Réagir à cet article

Sur le même sujet