Menu

Ensilage d’herbeDans le Finistère, Pöttinger met sa nouvelle autochargeuse Jumbo 7000 à l’essai

Grâce au chargement automatique qu’offre la Jumbo série 7000, le conducteur n’a quasiment aucune intervention à effectuer. (©Olivier Joly)
Grâce au chargement automatique qu’offre la Jumbo série 7000, le conducteur n’a quasiment aucune intervention à effectuer. (©Olivier Joly)

Sur un chantier de récolte au nord du Finistère, Pöttinger a dévoilé sa nouvelle gamme de remorques ensileuses Jumbo 7000. Une série de 6 modèles dotés d’un pick-up et « d’une cinématique suffisamment puissante pour rivaliser avec les ensileuses automotrices ».Pour Yann Faujour, gérant de l’ETA des Abers, qui propose différents types de récolte du champ au silo, l’engin présente certains atouts.

 

Le 24 juin dernier, Pöttinger a présenté la Jumbo série 7000 sur les terres de la SARL des Abers. Cette entreprise de travaux agricoles finistérienne utilise l’une des deux remorques ensileuses de nouvelle génération du constructeur autrichien actuellement en service en France. Pour Yann Faujour, l’un des cogérants de l'ETA proposant aux agriculteurs différents types de récolte du champ au silo, cette nouvelle Jumbo 7000 présente différents atouts.

Web-agri : Qu’est-ce qui vous a poussé à acquérir une Jumbo série 7000 ?

Yann Faujour (Y. F.) : Nous voulions limiter l’entretien du boîtier et les risques de casse. Nous souhaitions également que la machine se régule en fonction des capteurs de charge de la courroie et de la tôle de compression. L’objectif est de remorquer un linéaire chargé et que l’opérateur n’ait qu’à conduire.

Web-agri : Quelle quantité de fourrage avez-vous ensilée ?

Y.F. : Nous avons ensilé une centaine d’hectares. Dans la mesure où nous avons connu un hiver froid, ce ne fut pas une grande année.

Web-agri : Quel est le débit de chantier de la machine ?

Y.F. : Cela dépend de la distance entre le champ et le silo. Au pré, on peut réaliser deux ou trois remorqués à l’heure.

Web-agri : Quels sont les avantages de la Jumbo série 7000 ?

Y.F. : La courroie tirant moins, pour entraîner l’autochargeuse, nous utilisons un tracteur John Deere 6235 R compatible Isobus. Auparavant, nous avions besoin d’un 7230 R. En Bretagne, les parcelles varient de 50 ares à 4 ha avec des accès difficiles pour les machines à trois essieux. Notre tracteur de tête fait 230 CV. La gestion des pannes est plus facile et nous arrivons au même volume qu’avec la Jumbo 1010.

Web-agri : Quelles sont les conditions pour optimiser la Jumbo série 7000 ?

Y.F. : L’andain doit être linéaire afin d’obtenir une coupe théorique de 3,4 cm. Or, lors de la démonstration, nous avons eu quelques paquets. Les pick-up se relevaient mais la courroie a géré les coups de bourre.

Web-agri : Comment les éviter ?

Y.F. : Il faut préfaner, utiliser un andaineur à tapis et trouver la bonne fenêtre météo. Or, ce matin, nous avons ramassé assez vert.

Web-agri : Sur le plan stratégique, que représente pour vous cette autochargeuse ?

Y.F. : Nous croyons à l’autochargeuse depuis vingt-cinq ans. Nous gérons entièrement le chantier : nous prenons l’herbe et nous la ramenons au silo. Mais l’herbe devenant prédominante dans les élevages, nous sommes obligés de nous spécialiser dans tous les types de ramassage : autochargeuse, ensileuse et round enrubanneuse.

Yann Faujour est l’un des trois cogérants de la SARL des Abers, entreprise de travaux agricoles implantée à Ploudaniel (Finistère).
Yann Faujour est l’un des trois cogérants de la SARL des Abers, entreprise de travaux agricoles implantée à Ploudaniel (Finistère). (©Olivier Joly)

Taillée pour rivaliser avec les ensileuses automotrices

« Les machines à peignes étaient davantage conçues pour récolter du foin que pour ensiler. Nous rencontrions des problèmes de longueurs de brins et de débits de chantiers. Nous avons donc conçu une première remorque à rotors destinée aux entreprises de travaux agricoles », explique Antony Lepeltier, le spécialiste des remorques autochargeuses chez Pöttinger. Aujourd’hui, la Jumbo série 7000 reçoit une cinématique suffisamment puissante afin de rivaliser avec les ensileuses automotrices. »

L’entraînement par courroie et le boîtier de renvoi d’angle planétaire limitent l’entretien. Grâce à un système de variation hydraulique, le pick-up, de 2,30 m de large, tourne de 75 tours/min à 120 tours/min en fonction de la vitesse d’avancement. Cela réduit l’usure et le ramassage de terre.

En outre, la qualité de coupe s’annonce meilleure. « Quand il y a peu de fourrage, il est préférable de tourner plus doucement afin d’éviter l’effet peigne. Celui-ci réaligne les brins dans le sens de la longueur, ce qui est contraire au principe de coupe d’une autochargeuse ». La machine offre une coupe asymétrique. Le constructeur autrichien a également travaillé sur le confort et l’entretien.

Préréglages, facilité d’entretien et démontage rapide

Grâce au chargement automatique, le conducteur n’a quasiment aucune intervention à effectuer. Les trois modes de remplissage (aéré, densité moyenne ou forte) sont préréglés et ajustables par l’opérateur. Par ailleurs, les points de graissage avancés évitent de monter sur la machine. Le terminal du tracteur ou de l’autochargeuse indique que l’entretien est à réaliser. « Pour des raisons de rentabilité, nous voulions une remorque polyvalente », indique le responsable produits.

Dans sa version Combiline, qui transforme l’autochargeuse en benne plus classique pour simplement transporter l’ensilage, Pöttinger promet un démontage du pick-up en dix minutes et, avec quelques minutes de plus, on peut enlever ses roues, soit un gain de 580 kg de poids transporté.

De plus, la paroi mobile apporte un gain en volume et en longueur utile : la remorque est plus courte de 1,35 m par rapport aux anciens modèles, pour le même volume qu’auparavant. D’où une meilleure maniabilité dans les silos.

La nouvelle série d’autochargeuses Jumbo 7000 se décline en six modèles, avec ou sans rouleaux démêleurs, de 38 m³ à 54 m³, avec la possibilité d’ajouter des réhausses offrant 2 m³ supplémentaires.

Réagir à cet article

Sur le même sujet