Menu

Mon projet mon avenirInsolite : des vaches normandes à Tahiti !

Cindy souhaite associer ses deux origines, normande et tahitienne, dans un projet d'élevage laitier sur son île natale. (©Cindy Gelas)
Cindy souhaite associer ses deux origines, normande et tahitienne, dans un projet d'élevage laitier sur son île natale. (©Cindy Gelas)

La grosse période des foins et de la moisson est terminée, peut-être allez-vous prendre quelques jours de congés ? Voilà de quoi vous faire rêver un peu, tout en restant dans le domaine de l'élevage : un projet de création d'une ferme de vaches normandes à... Tahiti !

Une mère tahitienne et un père normand, d'une famille d'éleveurs près de Saint-Lô dans la Manche, mais dont « la ferme n'existe plus depuis 60 ans » : qu'à cela ne tienne, Cindy Gelas veut « pérenniser sa passion de l'élevage laitier et faire revivre cet héritage » sur l'île où elle a toujours vécu, Tahiti, en y élevant... des vaches normandes.

Depuis avril dernier, cette ex-analyste financière puis conseillère touristique en Polynésie française s'est installée en Normandie pour « apprendre le métier d'éleveuse ». Elle se donne trois ans pour obtenir un diplôme agricole, passer une certification en transformation de lait et viande, et renforcer ses compétences sur le terrain aux côtés de plusieurs agriculteurs.

« Faire revivre l'héritage familial »

Alors pour quelles raisons vouloir repartir là-bas pour y créer une exploitation laitière, avec un atelier pour transformer le lait ?

« La Polynésie importe presque tout le lait et la viande consommés. Durant la crise sanitaire, la suspension puis la limitation des transports aériens et maritimes a fortement impacté l'approvisionnement en aliments des 278 000 habitants, répartis sur 118 îles couvrant une zone aussi vaste que l'Europe. Cette pénurie alimentaire a profondément marqué la population et moi-même », répond la "tahitienne normande" de 43 ans.

Ici, 82 % des aliments sont importés.

Cindy explique sa démarche dans cette vidéo, publiée sur Youtube :

Cliquer sur le curseur pour lancer la vidéo.

Une ferme pilote pour former des éleveurs

Dans ces îles, la production laitière est quasi inexistante : 2 000 l par jour produits par une seule exploitation, que Cindy a bien sûr visitée. « Pour devenir plus autonome, nous devons développer la capacité à produire et former les Polynésiens », avance-t-elle. D'où son idée de mettre en place la première ferme pédagogique de la région, à Moorea.

L'investissement, pour cette structure pilote qui doit voir le jour en 2026, a été estimé à près de 510 000 €. Pour faciliter la diffusion des connaissances techniques et des pratiques d'élevage, la jeune tahitienne prévoit, en outre, de tourner des vidéos chez les producteurs français et de réaliser un site internet (pour l'instant, une page web est disponible sur www.latahitiennenormande.com).

Tout est à construire

Mais également de promouvoir son projet, baptisé "La Tahitienne normande" et pour lequel elle a monté une association en novembre 2021, sur les réseaux sociaux, sur la page Facebook La Tahitienne Normande, Youtube, Instagram, TikTok entre autres. C'est pourquoi elle a lancé un appel aux dons sur la plateforme de financement participatif Miimosa. Objectif : collecter près de 26 000 € en deux paliers de 9 200 € et 16 700 €. 

Maîtriser, en Polynésie, les conditions d'élevage de la Normande.

Cindy espère susciter des vocations parmi la jeune génération et redonner un nouveau souffle à l'ensemble de l'agriculture polynésienne. Toutefois, tout est à construire : les élevages laitiers, l'amont et l'aval de la filière, les infrastructures, la réglementation, ce qui nécessitera d'importer des animaux, de l'alimentation animale, divers matériaux et équipements agricoles, etc. Il faudra aussi réussir à « maîtriser les conditions d'élevage de la Normande en Polynésie ». Et surtout que les mentalités évoluent pour que l'élevage laitier et la transformation du lait ne soient plus considérés comme non-traditionnels et réservés aux Occidentaux.

Réagir à cet article

Sur le même sujet