Menu

Variété de maïs HDiPlus de digestibilité dans les fibres pour plus de lait

Limagrain rappelle : « 30 à 40 % de l'énergie digestible d'un fourrage de qualité sont déterminés par la quantité et la digestibilité de ses fibres. » (©Terre-net Média)
Limagrain rappelle : « 30 à 40 % de l'énergie digestible d'un fourrage de qualité sont déterminés par la quantité et la digestibilité de ses fibres. » (©Terre-net Média)

Limagrain présente les résultats d'essai de son maïs HDi. Selon l'expérimentation menée par le semencier, la variété permettrait un gain de + 0,55 l/VL/j grâce à la digestibilité des fibres.

 

Limagrain développe depuis 2005 des maïs hybrides nommés HDi pour hautement digestibles. L'objectif : produire plus d'énergie digestible via les fibres. « Les maïs HDi affichent + 1,5 point de Dinag [indicateur de digestibilité des fibres, NDLR] par rapport à la moyenne des autres variétés de maïs ensilage du marché, soit + 0,01 UF/kg de maïs. Cette haute digestibilité permet aux éleveurs laitiers de les incorporer dans tous les types de ration sans craindre le risque d’acidose », affirme le semencier.

Différents types de maïs
A chaque ration son type de maïs. Le HDi, grâce à sa digestibilité, peut être incorporé dans tous les types de rations. (©Arvalis institut du végétal)

+ de lait et + de taux

Pour affirmer ces performances, Limagrain a évalué son maïs HDi dans 15 élevages. « Cultivées dans les mêmes conditions, deux variétés de maïs fourrage sont récoltées en pur et ensilées séparément dans deux silos distincts. Après la période de fermentation et de stabilisation du maïs ensilage, les deux silos sont comparés dans des séquences d’alimentation alternées : une même ration, seul l’ensilage de maïs change. En pratique l’éleveur alimente son troupeau d’abord sur le silo témoin pendant 1 à 2 mois puis change pour passer sur le silo 100 % HDi pendant 1 à 2 mois. Puis les animaux reçoivent à nouveau le maïs témoin avant de revenir sur le maïs HDi. »

Expérimentation Limagrain sur les maïs HDi
Pendant toute la durée de l'expérimentation, les performances de production et la santé du troupeau sont suivis. (©Limagrain)

Et les résultats affichés par la coopérative sont :

  • + 0,55 litre de lait/vache/jour
  • + 0,5 g/l de TP
  • + 0,3 g/l de TB
  • + 106 g de matière sèche utile (g/VL/j)

Les maïs HDi auraient également de meilleurs rendements (+0,6 t MS/ha par rapport à la moyenne du marché, selon les données du semencier).

Réagir à cet article

Sur le même sujet