Menu

GraminéeLe Teff grass : quésaco ?

Avez-vous déjà entendu parler de Teff grass ou d'Eragrostis teff ? Il s'agit d'une graminée cultivée comme céréale secondaire en Afrique. Elle a la particularité de pousser sous de fortes chaleurs et d'être résistante à la sécheresse. Quelques éleveurs l'ont déjà testée. Alors verdict sur le terrain ?

Le changement climatique est en marche, les pâtures sont grillées, il faut s'adapter ! Pour cela, certains testent de nouvelles plantes comme le Teff grass (ou Eragrostis teff).

Il s'agit d'une graminée, principalement cultivée en Éthiopie pour son grain et désormais dérivée pour son fourrage. Graminée annuelle ou semée en dérobée estivale, elle peut être pâturée ou récoltée. Elle ressemble beaucoup au moha mais avec une valeur alimentaire supérieure et une plus grande tolérance au stress hydrique et aux températures chaudes.

La chambre d'agriculture d'Auvergne-Rhône-Alpes donne les indications suivantes pour la culture :

ExploitationRendement potentielImplantationValeur fourragèreDate limite de semisDose de semisCoût indicatif (semence)
Teff grass

Fauche ++

Pâturage +

3 à 5 t MS/ha50-60 j

0,8 UF

65-75 PDI

Mi-juillet10 kg/ha90 €/ha

Beaucoup l'ont testée cette année comme en Touraine chez un éleveur ovin suivi par Stéphane qui partage la photo sur Twitter :

Même chose en Haute-Loire où le Teff grass est utilisé en mélange avec de l'avoine, de la vesce et des trèfles :

Sur Facebook, Loïc demandait en mai dernier des avis sur le groupe Autonomie protéique et parmi les quelques répondants, Quentin qui en a déjà fait explique : « Il faut déposer la graine sur la terre puis passer un coup de rouleau ». Jérôme rappelle quant à lui les préconisations de semis comprises entre 8 à 15 kg/ha suivant les types de sol. D'autres avertissent aussi : « Les graines sont minuscules. Au semoir à céréales, il faut le fermer à fond. »

Chez Fred dans l'Allier, c'est la déception. Sur Twitter, l'éleveur explique : « Ici, il a trop peiné au démarrage. Longue période humide et froide puis coup de chaud brutalement, actuellement il grille sur pied. » Preuve à l'appui en photos :

- Le 28/07 :

- Le 17/08 - l'éleveur resème alors dessus un mélange fermier avoine d'hiver/colza fourrager :

Et en effet, les différents essais mènent à la même conclusion : cette plante nécessite des conditions d'implantations particulières (sol réchauffé à 15°C, terre fine et sol bien rappuyé car graines très petites.

Rédactrice en chef de Web-agri

Réagir à cet article

Sur le même sujet