Menu

Insémination par l'éleveurC'est dans les grands troupeaux que l'IPE progresse le plus

L'insémination par l'éleveur progresse principalement dans les grands troupeaux laitiers. (©Terre-net Média)
L'insémination par l'éleveur progresse principalement dans les grands troupeaux laitiers. (©Terre-net Média)

Les entreprises historiques de mises en place ont vu leur activité diminuer de 4,3 % sur 2020 par rapport à 2019 au profit des inséminations réalisées par les éleveurs. L'IPE continue de progresser pour atteindre 12 % des IA totales dans l'Hexagone. Et c'est principalement dans les grands troupeaux que les éleveurs s'y forment.

L'Institut de l'élevage publie les chiffres de l'insémination par l'éleveur pour l'année 2020 et ces derniers continuent d'augmenter. En effet, on recense 5 394 éleveurs IPE en 2020 (+ 6 %/2019) ayant enregistré 795 824 IA (+ 10 %/2019).

L'IPE représente 12 % de l'activité insémination animale en France sur l'année civile. Elle est même l'activité d'insémination exclusive pour 67 % des éleveurs IPE, c'est-à-dire qu'aucune entreprise de mise en place n'intervient dans leurs élevages. Par ailleurs, ces dernières voient leur activité diminuer de 4,3 % en 2020.

L'Idele note que les éleveurs IPE se retrouvent majoritairement dans les grands troupeaux (+ de 80 femelles inséminées). Et que ce soit à l'échelle nationale comme à l'échelle IPE, les IA en semences sexées représentent 8 % des IA totales. Les taureaux les plus utilisés en IPE sont de race Prim'holstein (58 %) et Blanc bleu (17 %).

Rédactrice en chef de Web-agri

Réagir à cet article

Sur le même sujet