Menu

Bilan de la production d'herbe30 % de déficit sur la campagne 2020

Sur l'ensemble de la campagne 2020, le déficit de la production cumulée d’herbe des prairies permanentes s'élève à 30 %, indique Agreste. 77 % des régions fourragères sont en déficit sur la campagne. Concernant la pousse d'été-automne (du 20 juin au 20 octobre), elle ne représente que 22 % de la pousse de référence.

« Au 20 octobre 2020, la production cumulée des prairies permanentes est estimée, au niveau national, à 70 % de la production cumulée de référence (1989-2018) à la même période », indique Agreste dans son dernier point mensuel sur la pousse de l'herbe.

Pousse de l'herbe au 20 octobre 2020
Pousse de l'herbe au 20 octobre 2020. En rouge : déficit important (75 % et moins) ; en orange : déficit faible (de plus de 75 % à 90 %) ; en vert : normal (de plus de 90 % à 110 %) ; en vert foncé : excédent (plus de 110 %). (©Agreste-Isop-Météo France - Inra). (©Agreste)
 

10 des 12 régions sont en situation de déficit. 7 ont une production cumulée inférieure à 75 % de la production de référence. Le Grand-Est, les Hauts-de-France et la Bourgogne-Franche-Comté sont les plus impactées avec des valeurs de production établies respectivement à 47 %, 51 % et 57 % de la référence.

La Bretagne et Paca sont les deux régions où la pousse de l'herbe était proche (96 % pour la Bretagne) ou supérieure (120 % pour Paca) à la pousse annuelle de référence.

Les pluies de septembre-octobre ont-elles permis un redémarrage de la production ? Non répond Agreste, elles ont été soit insuffisantes ou trop tardives sur la quasi-totalité du territoire : « la pousse d’été-automne (du 20 juin au 20 octobre) ne représente que 22 % de la pousse d’été-automne de référence ».

Les photos partagées sur Twitter par @paysanheureux, éleveur de charolaises en Saône-et-Loire, témoignent de l'état de ses prairies entre début septembre et fin octobre, après 200 mm de pluie. Si elles sont redevenues vertes, la repousse a été faible et tardive : 

Journaliste météo et risques climatiques

Réagir à cet article

Sur le même sujet