Menu

Maïs grain humideValorisation par les bovins à l’engraissement

Valorisation par les bovins à l’engraissement

Avec une valeur moyenne de 1,22 Ufl/Kg MS, le maïs grain humide est un aliment idéal pour densifier les rations en énergie des bovins à l’engraissement. Le maïs grain humide (Mgh) peut être conservé sous forme entier et inerté ou broyé et ensilé.

Bovin à l'engraissement
Le maïs grain humide peut être distribué à raison de 5 à 9 kilos bruts par jour, si les jeunes bovins
 disposent de fourrage grossier à volonté.  (© Terre-net Média)
Maïs inerté
L'ensilage en boudin est une technique adaptée si le maïs est récolté à une humidité comprise entre 34 et 38 %. 
(© Terre-net Média)
Stocké sous forme de grains entiers inertés ou de grains broyés ensilés, le maïs grain humide (Mgh) présente une dégradabilité très proche de celle du blé et s’avère un concentré énergétique plus économique. Le Mgh est une source d’amidon rapide, digéré à plus de 90 % dans le rumen, ce qui, par ailleurs, augmente le risque d’acidose. Ainsi, s'il est ensilé, plus le taux d’humidité du maïs est élevé à la récolte, plus le broyage doit être grossier afin de limiter une dégradation trop rapide dans le rumen.

 

Maïs grain humide broyé ensilé versus blé

La station expérimentale de la Jaillière (44) a mené deux essais de complémentation d’une ration d’ensilage de maïs avec du maïs grain humide pour l’engraissement de taurillons limousins. Le Mgh a été comparé à une complémentation avec du blé pour deux types de rations.

  • Ration à base d’ensilage de maïs + 5 kg de Mgh ou de blé + 1,2 kg de tourteaux de soja + Cmv

Résultats : sur les deux ans de l’essai, les consommations et les performances de croissance ont été quasi-identiques entre le maïs grain humide et le blé.

  • Ration à base de Mgh broyé ensilé et distribué à volonté (versus blé aplati) + paille + CAMVc

Résultats :
- même performance de croissance
- tendance à la baisse de consommation avec le Mgh : - 0,6 kg/j/jeune bovin
- légère tendance à l’augmentation du rendement carcasse avec le Mgh : + 1 %
- Indice de consommation carcasse favorable au Mgh (4,9) plutôt qu’au blé (5,3)

Mgh entier inerté versus Mgh broyé ensilé

Un autre essai, conduit à la station de Mauron (56), a comparé les performances de jeunes bovins de race Blonde d’Aquitaine nourris au Mgh entier inerté conservé en big bag au Mgh broyé et ensilé. La ration est composée d’ensilage de maïs à volonté + 4,7 kg brut de maïs grain humide (3 kg MS) + 1,2 kg de tourteau de soja + 180 g de Cmv.

Résultats : les performances de croissance sont strictement identiques quelle que soit la forme de Mgh distribuée (1.550 g/j sur 221 j). Il en va de même pour les rendements carcasse (63,8 %). Par contre, l’expérience montre une dégradation de l’indice de consommation avec la Mgh entier inerté. Les ingestions de Mgh entier seraient 5,5 % plus importantes. Cela peut s’expliquer par le fait que le Mgh entier est moins bien digéré et qu’il y a présence de grains dans les bouses. De même, sur la période de l’essai, les jeunes bovins du lot "maïs grain inerté" ont consommé 170 kg d’ensilage de maïs en plus, soit une ingestion journalière supérieure de 0,77 kg de MS par rapport au lot "maïs grain broyé ensilé".

Si le Mgh broyé et ensilé semble légèrement plus efficace pour l’alimentation des bovins à l’engraissement, le choix de la forme du Mgh doit se raisonner principalement en fonction du stade de récolte et du coût du broyage ou du stockage.

Alors faut-il aplatir le Mgh entier ?

Un troisième essai réalisé à la ferme de Montardon (64) a permis de comparer le Mgh entier au Mgh entier aplati. L’aplatissage permettrait une meilleure valorisation du maïs grain en diminuant l’indice de consommation de - 10 %. D’après cet essai, il est conseillé d’aplatir ou de concasser le Mgh si le maïs est récolté trop sec (humidité inférieure à 30 %) pour ne pas dégrader l’indice de consommation (dégradation de l’IC de - 7 % avec du Mgh trop sec aux alentours de 25 % d'humidité). Au-delà de 32 à 36 % d’humidité, il ne devient plus nécessaire de l’aplatir.

En savoir plus sur le maïs grain humide :

- Modes de conservation et de stockage

- Valorisation par les vaches laitières

- Bilan de l'essai conduit à la station de Mauron : Synagri

- Utilisation du maïs grain pour l'engraissement de JB : CA des Landes

Cliquez sur l'image pour accéder au Dossier Spécial Maïs fourrage
Cliquez sur l'image pour accéder au Dossier Spécial Maïs fourrage (© Terre-net Média)

Réagir à cet article

Sur le même sujet