Menu

Boiteries des bovinsLes quatre facteurs pour des pieds sains selon J. Gonzalo, vétérinaire

Attention aux logettes mal réglées qui pourraient pénaliser le temps de couchage des vaches et donc la santé de leurs pieds. (©Terre-net Média)
Attention aux logettes mal réglées qui pourraient pénaliser le temps de couchage des vaches et donc la santé de leurs pieds. (©Terre-net Média)

« Une boiterie doit être détectée au plus tôt pour être soignée et éviter sa propagation dans l'élevage », rappelle José Gonzalo, vétérinaire pédicure à Littoral Normand. L'expert liste les points importants pour une bonne santé des pieds.

Pour José Gonzalo, vétérinaire pédicure à Littoral Normand, il existe quatre facteurs de réussite pour conserver les pieds des vaches sains et ainsi éviter les boiteries :

Une faible pression infectieuse

L'hygiène est le premier critère : cela passe par un nettoyage correct des pieds suivi d'une désinfection. « L'idéal, c'est le pédiluve. Il permet un trempage complet des quatre pieds. »

L'expert aborde également l'entrée de nouveaux animaux et l'importance de les mettre en quarantaine et d'inspecter, voire soigner, leurs pieds avant de les introduire dans le troupeau. « Attention aussi pour ceux qui constituent des lots d'animaux : il serait dommage de transférer une boiterie dans le troupeau lorsqu'un animal change de lot. »

Des bons aplombs à la base

« La sélection a déjà fait un premier tri sur les problèmes d'aplombs. Il existe néanmoins encore quelques soucis héréditaires (limace, rotation de l'onglon...) » Pour le vétérinaire, un parage régulier est primordial dans tous les élevages (en moyenne 2 parages/VL/an, au tarissement et à la mi-lactation).

« L'alimentation joue aussi un rôle sur la qualité de la corne. Les vitamines et oligoéléments sont indispensables », ajoute-t-il. Le tarissement est également une phase essentielle : « Il ne faut aucune boiterie à ce moment-là. Par ailleurs, il faut de la place dans les lots des taries pour qu'elles puissent se coucher un maximum. »

Une détection rapide des boiteries

Le vétérinaire incite les éleveurs à se former au parage curatif : « Il faut d'abord être capable d'identifier un problème de mobilité chez la vache et ensuite d'agir dans l'urgence. »

Une bonne circulation dans le bâtiment

José Gonzalo alerte sur la place par vache : l'aire d'exercice doit contenir plus de 3,5 m2/VL, une surface moindre serait très pénalisante pour la santé des pieds. Il attire également l'attention sur l'aire d'attente où le troupeau ne doit pas y passer trop de temps. Attention donc aux traites longues...

Même chose pour les logettes : gare aux réglages ! « L'intérieur d'une logette doit être carré : même hauteur et même largeur », recommande-t-il. La logette doit également être confortable puisque la vache devra y passer plus de 12 heures par jour. L'expert affiche d'ailleurs sa préférence pour les logettes creuses (en sable ou en paille).

« Privilégiez les marches aux pentes, recommande le vétérinaire. 10 cm de hauteur et 1 m de longueur. Le béton devra aussi être rainuré pour éviter les glissades. »

Enfin, à bien penser dans la construction d'un bâtiment : l'infirmerie. « Les vaches boiteuses doivent pouvoir s'y reposer. Pour certaines, il faudra par ailleurs les traire qu'une fois par jour. »

Rédactrice en chef de Web-agri

Réagir à cet article

Sur le même sujet