Menu

Construction en élevageAssurance, certification, fiabilité : renseignez-vous avant de signer un devis

Dans un projet de construction de stabulation, chaque détail compte pour le choix des entreprises, et pas seulement le prix. (©Adobe stock)
Dans un projet de construction de stabulation, chaque détail compte pour le choix des entreprises, et pas seulement le prix. (©Adobe stock)

Vous avez un projet de construction de stabulation ? Outre le choix des matériaux, le choix de l'entreprise pèse beaucoup. Références, connaissances du milieu agricole, assurance, fiabilité financière... : il y a plusieurs points à cocher avant de valider un devis.

Pour un éleveur, la construction d'un bâtiment est souvent le projet professionnel le plus important de sa carrière. Il mérite donc un certain temps de réflexion. Une fois l'agencement et les matériaux choisis, reste à choisir les entreprises. Et le prix ne fait pas tout !

Dans un livre blanc dédié à la couverture des bâtiments d'élevage, étaient listés les différents points à cocher pour choisir son charpentier. Mais ceux-ci sont également valables pour chaque intervenant du chantier :

Les références et la fiabilité financière

Ça peut paraître évident, mais s'interroger sur la réputation et les références techniques d'une entreprise mérite d'y passer un peu de temps. Les conseillers connaissent en général bien les entreprises locales performantes. Ne pas hésiter non plus à demander des références et aller voir leurs dernières réalisations pour se faire une opinion. L'inspection des finitions en dit aussi parfois très long sur le savoir-faire d'une entreprise.

Choisir une entreprise compétente est indispensable, mais encore faut-il qu’elle soit toujours là demain... Prendre quelques garanties au préalable sur la solidité financière de ses partenaires est utile. Il y a aussi beaucoup de renseignements à glaner à droite et à gauche, de vive voix ou en échangeant avec d'autres éleveurs sur les réseaux sociaux notamment pour récolter des avis.

Assurance et certification

L'assurance responsabilité civile est un minimum : elle couvre les risques notamment en cas d'incident pendant les travaux.

Même chose pour la garantie décennale, mais attention à bien consulter les détails du contrat. Le livre blanc sur le choix du charpentier cite notamment l'exemple suivant : un charpentier peut posséder une garantie décennale qui s’applique uniquement aux bâtiments de 15 m de portée maximum. Celle-ci ne prendra alors pas en charge les défauts si le projet prévoit des charpentes de 18 ou 20 m de portée.

Demander des devis bien détaillés

Le prix est déterminant dans le choix de l'entreprise pour réaliser le chantier, mais il faut comparer ce qui est comparable... Plus le prestataire donne de détails dans le devis, mieux c'est (en détaillant aussi les travaux qui seront sous-traités). Il faudra aussi tenir compte de l'origine des matériaux, notamment dans un contexte de tensions sur les approvisionnements.

Réagir à cet article

Sur le même sujet