Menu

Bloc traiteLes bonnes pratiques et équipements pour réduire les factures d'électricité

Le bloc traite est l'un des postes les plus énergivores en élevage laitier. Mais avant d'investir dans du matériel coûteux pour réduire la consommation d'énergie, il existe quelques gestes simples permettant d'économiser à moindre frais. Thomas Huneau de la ferme expérimentale de Derval (44) nous dit tout à ce sujet.

[Vidéo] Réduire la consommation d'énergie sur le bloc traite (ferme expérimentale de Derval - 44) :

Cliquez sur l'image pour lancer la vidéo

« Depuis une dizaine d'années, nous mesurons la consommation d'électricité liée au bloc traite », explique Thomas Huneau, responsable de la ferme expérimentale de Derval en Loire Atlantique. Elle s'élève à 420 kWh/VL/an répartie de la façon suivante : 54 % sur le tank, 20 % sur le chauffe-eau, 16 % sur la salle de traite et 10 % pour des besoins divers.

L'exploitation a alors mis en place plusieurs solutions pour réduire sa consommation et donc ses factures d'électricité :

Bien entretenir le tank à lait

Cela passe par une bonne ventilation du tank permettant un bon échange thermique avec l'extérieur. « L'idéal est de pouvoir ouvrir ou fermer un rideau selon les conditions météorologiques, ou d'avoir le tank à l'extérieur. Nous avons comparé ici à Derval le fait de laisser fermée la pièce du tank ou de l'ouvrir et nous constatons un écart de 20 % en faveur d'une meilleure aération. »

Autre geste très simple que détaille Thomas Huneau : « sans aucun investissement, en dépoussiérant régulièrement les ventilateurs du tank, on peut réduire jusqu'à 25 % de sa consommation électrique ».

Placer le chauffe-eau au bon endroit

« Malgré son épaisse couche de mousse, il est important de placer le chauffe-eau dans un local isolé pour éviter les déperditions de chaleur et donc une consommation inutile. On peut aussi isoler les canalisations qui partent du chauffe-eau pour minimiser encore les pertes de calories. »

Autre astuce : placer le point de production d'eau chaude à proximité des points de consommation (le tank et l'évier).

S'équiper pour réduire la consommation d'énergie

Après avoir traqué les petites économies, il est possible d'investir dans du matériel permettant d'optimiser les consommation électriques (d'autant plus qu'il existe certaines aides à l'investissement suivant les régions) :

- Un pré-refroidisseur (jusqu'à - 30 à - 50 % des consommations électriques du tank), mais attention à bien veiller à l'orientation de l'eau en sortie (pour l'abreuvement ou le nettoyage) ;

- Un récupérateur de chaleur sur le tank (qui va chauffer de l'eau à 55°C avant de l'injecter dans le chauffe-eau, permettant ainsi de réduire sa consommation de 60 à 90 %) ;

- Une pompe à vide à débit variable pour l'installation de traite (économiquement intéressant seulement pour les blocs traites fonctionnant plus de 6h/j ou les robots) ;

- Un chauffe-eau solaire (mais à compléter par un appoint électrique).

Rédactrice en chef de Web-agri

Réagir à cet article

Sur le même sujet