Menu

[Vient de paraître] Terre-net MagazineInnovations matériels en élevage : renversant !

Innovations matériels en élevage : renversant !

Qui aurait cru qu’un robot de traite ne soit réellement rentable que s’il est utilisé pour gagner du temps, que les sols polluent plus que les tracteurs… C’est renversant ! A découvrir dans Terre-net Magazine n°43.

Lever de rideau dans quelques jours pour le Sima 2015. Sous les projecteurs, les superstars de cette édition et les coups de cœur de la rédaction. La majorité sont dès à présent disponibles, d’autres se feront désirer plus longtemps. Pour certaines innovations enfin, les constructeurs préfèrent garder l’avant-première pour le salon. Nouveautés tracteurs, nouvelles technologies, presses non-stop… Vous avez de quoi vous faire plaisir des pages 23 à 40 (rubrique Pleins phares spécial Sima).

Mais ce numéro de Terre-net Magazine ne se limite pas à la présentation des machines exposées au Sima, il est dédié à l’équipement des exploitations agricoles en général et aussi des élevages. Investissements, charges de mécanisation, rentabilité, temps et conditions de travail… tous ces angles sont abordés au fil des articles. Champ planet’terre (p. 14-15) montre entre autres qu’en France, les robots de traite améliorent les conditions de travail parfois au détriment de la rentabilité. Alors que l’Australie se met à l’heure de la robotisation des fermes laitières en raison d’une main-d'œuvre rare et chère.

L’ensilage en Cuma

Pour accroître la compétitivité de sa structure, tout en répondant aux enjeux environnementaux, la maîtrise des charges de mécanisation s’avère de plus en plus pointue. Matériels en propriété, en Cuma, au sein d’un cercle d’échanges, suréquipement raisonné… Les agriculteurs ont le choix entre plusieurs solutions. Témoignages dans Syndic’arène (p. 10-11).

Par exemple, pour récolter la luzerne à moindres frais sur de petites surfaces, l’ensilage avec une remorque autochargeuse en Cuma a fait ses preuves. « L’adhérent peut utiliser le matériel de la Cuma avec son propre tracteur, ou en prestation complète avec chauffeur, explique Séverine Bourrin de la Frcuma Ouest. Une bonne stratégie pour économiser sur les coûts de main-d’œuvre est s’organiser entre adhérents pour effectuer l’ensemble des ensilages collectivement. » Gonzague Jouzel, éleveur de vaches laitières près de Rennes, fait appel à la Cuma avec chauffeur. Ce qui lui permet de boucler le chantier en une demi-journée. Pour en savoir plus, rendez-vous à la rubrique Inflexion (p. 16-17).

Les sols polluent plus que les tracteurs ? Un raccourci facile et racoleur mais En avant marge en p. 18-19, tout en donnant des pistes pour réduire les émissions agricoles de gaz à effet de serre, rappelle que les sols sont responsables des trois quarts de celles-ci.

Journaliste installation/transmission des exploitations

Réagir à cet article

Sur le même sujet