Menu

Pâturage 2022Des éleveurs qui guettent la pluie

La saison de pâturage est bien entamée pour la plupart des éleveurs qui guettent maintenant la pluie pour les repousses. Sur les réseaux sociaux, ils partagent des photos et vidéos.

En cette deuxième quinzaine du mois d'avril, nous avons interrogé les éleveurs sur la mise à l'herbe de leurs troupeaux. Près de la moitié sont d'ores et déjà en rythme de croisière, comme Christophe dans la Somme, chez qui la sortie s'est faite début avril :

Un quart était encore en phase de déprimage à la mi-avril, et le reste n'avait pas encore sorti les vaches.

Un retour de l'hiver difficile à gérer par endroits

Le record de douceur de l'hiver avait motivé les éleveurs à sortir les bêtes précocement. Le mois de mars a suivi la même tendance puis les premiers jours d'avril ont tout bouleversé avec une masse d'air froid venue du Nord. Certains éleveurs avaient même fait machine arrière en rentrant les bêtes face aux températures. Dans le Doubs par exemple, Thomas prévoyait au 7 avril de sortir ses bêtes dans les jours qui suivaient. Mais deux jours plus tard, la neige faisait son grand retour :

Heureusement, cela n'a pas duré : il faisait 19°C le 11 avril, soit 2 jours plus tard, et l'éleveur a pu sortir ses vaches le lendemain.

Maintenant, il surveille la pousse de l'herbe qui se fait timide...

En attente de pluie

« Le cumul des précipitations depuis septembre 2021 est inférieur à la référence sur une grande partie du pays », indique l'Idele dans sa note agro-climatique de printemps. Les sols étant très secs, la pousse de l'herbe est ralentie, et les éleveurs attendent la pluie avec impatience, comme Sébastien dans le Rhône :

Les prévisions saisonnières de Météo France penchent plutôt vers le scénario « plus chaud et plus sec que les normales de saison » (probabilité de 50 %) pour le trimestre avril-mai-juin.

Prévisions saisonnières de Meteo France
Les prévisions tendent vers un printemps plus chaud et plus sec que les normales de saison, mais ça n'exclut pas d'autres possibilités. (©Idele)

Réagir à cet article

Sur le même sujet