Menu

Témoignage d'éleveurAu Gaec des Clochettes (70) du pâturage et des concentrés maison

L'objectif au Gaec des Clochettes (70) : limiter les concentrés sans limiter le lait. Malgré le pâturage, l'éleveur continue de distribuer une ration à l'auge mais il individualise la complémentation.

Dans ce nouvel épisode du podcast Radio prairies du groupe herbe de Franche Comté, Margaux Reboul-Salze, conseillère prairies à la chambre d'agriculture de Haute-Saône, nous donne rendez-vous au Gaec des Clochettes chez Christof et son épouse Oksana, originaires de Suisse et installés depuis janvier 2021.

Cliquez sur l'image pour lancer le podcast

100 g de concentré par litre de lait produit

« Nous élevons 50 vaches laitières et leur suite sur 180 ha en bio », présente l'éleveur. « Le troupeau est composé à 50 % de Montbéliardes et 50 % de Prim'holsteins mais je compte passer au 100 % Holstein. »

Les vaches sont sorties en pâture depuis le 4 mars. Au dernier contrôle, elles affichaient une moyenne de 28,4 litres avec un TB à 43,5 et un TP à 34. Elles accèdent à 18 ha d'herbe derrière le bâtiment, découpés en parcs d'1 ha pour 12 heures. « Elles ont toujours une ration à l'auge, composée d'une botte d'enrubannage, 10 kg de maïs et le complément au Dac. Les vaches à moins de 25 kg de lait n'ont pas de concentrés, je mets 1,5 kg pour celles à 30 kg, et jusqu'à 4,5 kg pour les vaches à 40 kg et plus. » L'éleveur cultive 5 ha de méteil grain pour l'autoconsommer et il est en moyenne à 100 g de concentré par litre de lait produit.

La ferme est située en zone séchante sur un plateau calcaire. « Il faut s'adapter au changement climatique et trouver des solutions culturales. Concrètement pour les vaches, il va falloir profiter au maximum du printemps et de l'automne. » L'éleveur mise aussi sur la luzerne dont il a implanté 20 ha pour son rendement « qui reste assuré même en année sèche ».

Réagir à cet article

Sur le même sujet