Menu

Radio prairieLe pâturage à la mode irlandaise

Pour leur dernier épisode du podcast Radio prairies, le groupe herbe quitte la Franche Comté, direction l'Irlande. L'occasion de découvrir un système et des méthodes différentes.

Cliquez sur l'image pour lancer le podcast

C'est à Moorepark en Irlande que Luc Delaby, ingénieur de recherche Inrae, nous accueille. « L'herbe c'est facile si on s'en occupe », rappelle-t-il. Et c'est comme ça que les éleveurs irlandais gèrent leur pâturage : ils réalisent de façon hebdomadaire des mesures d'herbe, le plus souvent à l'œil, sans herbomètre, et renseignent le tout sur des outils d'aide à la décision, accessibles à tous, de façon à travailler de façon mutualisée. « Ils anticipent et planifient, c'est la base, d'autant plus avec des chargements élevés. »

« Les Irlandais tentent d'introduire le trèfle blanc en compagnon du ray-grass anglais. Actuellement, ils utilisent très peu de légumineuses, les systèmes sont basés sur la fertilisation azotée avec des recommandations qui vont jusqu'à 250 kg d'azote/ha/an. Mais les tendances sont à la baisse, pour des questions environnementales. », explique Luc. Les rendements en herbe vont de 12 à 18 t MS/ha, avec une moyenne nationale de fertilisation de l'ordre de 180 kg d'azote/ha/an.

92 % de la surface agricole de l'Irlande est en herbe

La saison de pâturage dure environ 250 jours, avec un tarissement groupé l'hiver. La plupart des laiteries sont donc fermées l'hiver. L'herbe a donc une place importante dans le pays. Tellement que chaque semaine est diffusé sur une chaine nationale un bulletin météo de l'herbe avec les prédictions de pousse pour la semaine à venir.

Réagir à cet article

Sur le même sujet