Menu

MéthanisationUne plateforme expérimentale dédiée à l'étude des digestats

Inrae va accroître ses recherches sur la méthanisation grâce à sa nouvelle plateforme expérimentale en Ille-et-Vilaine où seront étudiés les différents digestats et leur impact environnemental dans le cadre du retour au sol. Le but étant d'accompagner le développement de la méthanisation dans le cadre de la transition agroécologique.

L'unité de méthanisation de l'Inrae, située à Saint-Gilles (35) a été inaugurée ce vendredi 13 mai 2022. Mise en service fin 2021, cette installation de taille semi-industrielle est composée d’un méthaniseur en voie liquide de 15 m 3 produisant 100 à 200 tonnes de digestat chaque année. Elle dispose aussi d'équipements permettant d’obtenir des mélanges de substrats solides et liquides et d'un séparateur de phase pour produire diverses qualités de digestats.

L'objectif de cette station expérimentale : étudier les traitements, le stockage, et la valorisation agronomique des digestats issus de la méthanisation des effluents d’élevage.

La méthanisation, en pleine croissance, pourrait fournir jusqu'à 17 % du gaz distribué en France en 2050. « Le nombre de méthaniseurs pourrait ainsi être multiplié par dix d’ici 2050 », affirment les chercheurs de l'Inrae. Mais « ce procédé soulève de nombreuses questions scientifiques concernant ses impacts sur les principaux cycles biogéochimiques (carbone, azote, phosphore notamment) et sanitaires, notamment dans le cadre du retour au sol des digestats bruts ou traités ». Ainsi, la plateforme -via ces équipements- va permettre aux scientifiques « d’évaluer de façon globale, dans des situations proches de celles du terrain, les impacts de la valorisation des effluents organiques. »

Réagir à cet article

Sur le même sujet