Menu

Paroles de lecteursUn taureau ou une caméra au lieu d'investir dans un détecteur de chaleurs...

 « Quand le taureau s'occupe de tout, c'est parfait ! », estime gillesdu01. (©Terre-net Média)
« Quand le taureau s'occupe de tout, c'est parfait ! », estime gillesdu01. (©Terre-net Média)

Les lecteurs de Web-agri ne semblent pas sensibles aux détecteurs de chaleurs. Les uns préfèrent « un mâle vasectomisé avec un collier marqueur », les autres « une caméra » ou encore « placer l'appareil sur un taureau de monte ». Rien ne se substituant bien sûr à l'œil de l'éleveur...

 

Guillaume estime qu'investir dans un détecteur de chaleurs pour les vaches augmenterait « la dépendance aux organismes qui mangent la laine sur le dos des éleveurs ». « Un taureau vasectomisé avec un collier marqueur » suffit selon lui. « Tu arrives le matin, ta vache est toute verte ou rouge et tu peux l'inséminer ! Vu le prix des mâles et d'une vasectomie... Il faut juste vendre le taureau avant qu'il devienne bête ! »

Plutôt « un mâle vasectomisé avec un collier marqueur »

Poly, qui ne connaissait pas cette pratique, juge que « c'est une bonne idée ». Le lecteur pose alors cette question à @Guillaume : «  Pourrais-tu nous donner le prix de ce collier et nous dire où se le procurer ? Merci d'avance. »

Guillaume répond : « Un harnais vaut 45 €, une cartouche marqueuse 2 € et une vasectomie 100 € grand max. Tu tapes "harnais marqueur pour taureau" sur internet et tu trouves. »

Poly le remercie. «  Je vais creuser cette solution », ajoute-t-il.

« Mettre le détecteur sur un taureau de monte »

Guillaume suggère : « Tu peux mettre aussi le détecteur de chaleur sur un taureau de monte... »

Savoir observer...

Patrice brachet témoigne : « Nous, on est équipé du détecteur dernier cri ! Mare des 2,5 paillettes par vache, marre des kystes ovariens, etc. C'est Mickey, taureau montbéliard très sympa et surtout très amoureux : il reste 15 à 24 h avec chaque compagne, cela nous laisse le temps de tout noter ! Il faut être observateur par contre car c'est lui qui décide du meilleur moment. Intervalle vêlage-vêlage de 365 jours, moins de réformes de vaches, excellent pour le bilan carbone : vive la technologie ! »

Hautot Nicolas, lui, a acheté un détecteur podomètre. « J'avais une aide à l’investissement, donc j'en ai profité. Et j'avais surtout envie d'avoir une vie de famille ! Sexer sur les meilleures vaches car en race bleu blanc belge, les paillettes coûtent 5 € pour un veau vendu entre 150 et 400 €. Après, si des vaches ont trop de retard, un taureau rattrape bien mais il ne doit pas rester longtemps. Dès qu'il faut commencer à courir sous le fil quand on rentre la vache, c'est pas bon signe... »

Ou alors une caméra ?

Pierre Barigand raconte : « Je ne veux pas faire de contre-publicité mais j'ai acheté un système de détection de chaleurs, dont je tairai le nom, pour un troupeau allaitant et c'est la catastrophe ! Il ne faut pas se fier aux pourcentages indiqués par les fabricants. Personnellement, je n'atteins pas 20 % d'alertes correctes. Je viens d'installer une caméra pour contrôler les chaleurs des vaches de visu et je ferai un comparatif avec le matériel de détection. »

Hautot Nicolas demande : « Ça déconne en bâtiment ou dehors ? Je vois que, pour les génisses en stabulation, ça ne marche pas. »

S'informer, sans déranger les animaux.

Pierre Barigand rétorque : « En bâtiment, je suis catégorique, ça ne fonctionne pas mais les algorithmes viennent d'être modifiés. Je me laisse le délai de l'observation. Je trouve que la caméra donne des informations toute en discrétion, sans déranger les animaux. À voir dans un mois... »

gillesdu01 intervient : « J'ai le même modèle que Patrice mais un mâle limousin, c'est plus calme. Je fais des échographies tous les mois pour dater la gestation. Parfait, le taureau s'occupe de tout ! En 10 ans, c'est l'une de mes plus grosses économies !! »

Et sur Facebook :

posts facebook detecteurs de chaleurs
(©Page Facebook de Web-agri)
 

Journaliste installation/transmission des exploitations

Réagir à cet article

Sur le même sujet