Menu

HerbeMalgré un manque d'eau, la production d'herbe est excédentaire au 20 avril

Pousse de l'herbe au 20 avril 2022. En rouge : déficit important (75 % et moins) ; en orange : déficit faible (de plus de 75 % à 90 %) ; en vert : normal (de plus de 90 % à 110 %) ; en vert foncé : excédent (plus de 110 %).  (©Agreste-Isop-Météo France - Inrae)<br />
Pousse de l'herbe au 20 avril 2022. En rouge : déficit important (75 % et moins) ; en orange : déficit faible (de plus de 75 % à 90 %) ; en vert : normal (de plus de 90 % à 110 %) ; en vert foncé : excédent (plus de 110 %).  (©Agreste-Isop-Météo France - Inrae)

La pousse cumulée des prairies permanentes est excédentaire en ce début de printemps selon Agreste. La faiblesse des précipitations n'a pour le moment pas de conséquence sur la production d'herbe, sauf en région Paca.

« Au 20 avril 2022, la production cumulée des prairies permanentes est supérieure de 24 % à la normale. Malgré le manque d’eau localement important, les températures élevées depuis février ont favorisé un redémarrage rapide de la pousse d’herbe », indique Agreste dans son dernier point mensuel consacré aux prairies.

Pour les deux tiers des régions fourragères, le rendement des prairies est excédentaire. Les mieux loties se situent dans la moitié nord et la pousse est normale dans le sud-ouest. En revanche, elle est fortement déficitaire en Paca où la sécheresse a perturbé la reprise de la pousse. 

Réagir à cet article

Sur le même sujet