Menu

Contenu réservé aux abonnés

Main d’œuvre en élevageEt si je devenais DRH de ma ferme pour embaucher et fidéliser le bon salarié ?

On dit souvent « on n’a pas de bons salariés » mais est ce qu’on est des bons patrons ? (©Terre-net Média)
On dit souvent « on n’a pas de bons salariés » mais est ce qu’on est des bons patrons ? (©Terre-net Média)

Déposer une offre d'emploi, réaliser un entretien avec les candidats : ce ne sont pas des choses faciles à faire, surtout pour une première embauche. Si les agriculteurs n'ont pas été formés à devenir des recruteurs ou des managers, ils sont de plus en plus nombreux à y être confrontés. Le BTPL livre ses conseils pour devenir un véritable directeur des ressources humaines et ainsi assurer l'avant et après embauche.

Une véritable mutation humaine est en cours en agriculture, et plus encore sur les exploitations laitières : le passage d’un modèle familial à un modèle « entrepreneurial » qui se traduit par des apports de main d’œuvre extérieure à la famille par le biais d’associés ou de salariés ou des deux à la fois. L’enjeu est alors de préparer et de mettre en place les conditions d’une collaboration durable.

La rentabilité ne passe pas seulement par les chiffres mais aussi par une bonne gestion de la main d'œuvre
En effet, la réussite d’une exploitation agricole peut s’évaluer par des critères techniques et économiques mais sans une bonne organisation et des relations humaines saines, il est illusoire de croire que l’entreprise puisse atteindre une rentabilité durable.
1455

Vous avez lu 10 % de l'article

Vous devez vous abonner pour lire cet article en entier.

Ou

Bénéficiez de Web-agri en PRO pendant 7 jours gratuitement

*Offre sans engagement

Réagir à cet article

Sur le même sujet