Menu

SondageParage préventif VS curatif : quelles sont les bonnes pratiques ?

Bien qu'il soit recommandé de lever les pieds des vaches au moins une fois par an, les éleveurs semblent privilégier le parage curatif au préventif, selon un récent sondage de Web-agri.

« Une gestion efficace des boiteries passe par le collectif mais aussi par du cas par cas », rappellent les conseillers d'élevage sur le site boiteries-des-bovins. Cela passe par un parage préventif, la désinfection collective des pieds, et si besoin un parage curatif avec traitement des lésions.

Agir en préventif contre les boiteries

« Chaque animal dans le troupeau devrait avoir ses pieds levés, inspectés et si nécessaire parés au moins une fois par an », affirment les experts qui recommandent d'effectuer ce parage entre 60 et 100 jours de lactation ou avant le tarissement.

En plus de ce parage fonctionnel préventif, il est pertinent d'instaurer un système de désinfection collective des pieds. Notamment si la maladie de Mortellaro est installée dans l'élevage et touche 20 % des animaux. Pédiluves (en bacs ou secs), tapis de mousse, pulvérisation... : à chacun de choisir le système qui lui correspond le mieux.

Pour autant, selon un sondage réalisé sur Web-agri du 16 au 23 février 2021, peu d'éleveurs agissent en préventif puisque 54,6 % des répondants expliquent parer en curatif seulement quand ça devient nécessaire. Pour la petite moitié restante, c'est assez varié : 18,5 % des éleveurs parent une fois par an, 13,1 % deux fois chaque année, et 13,8 % trois fois ou plus.

Un parage curatif pour soigner les lésions podales

La gestion individuelle passe elle par plusieurs étapes :

- repérer les vaches boiteuses ;

- lever le pied ;

- réaliser un parage fonctionnel (attention : il doit être réalisé par un pareur ou tout autre personne formée car un mauvais parage risque d'aggraver la boiterie) ;

- reconnaitre les lésions (s'il y en a) ;

- réaliser le parage curatif pour soigner le pied ;

- et si besoin, appliquer un traitement (pose de talonnette, pansement...) ;

- administrer un anti-inflammatoire, selon la douleur provoquée par la lésion ;

- surveiller l'animal sur la durée et enlever le pansement éventuel dans les deux à trois jours.

N.B. : Les résultats de ce sondage sont indicatifs (l'échantillon n'a pas été redressé)

Rédactrice en chef de Web-agri

Réagir à cet article

Sur le même sujet