Menu

ConsommationLes Français, demandeurs d’alternatives à la viande ?

60 % des Français souhaitent que les pouvoirs publics promeuvent davantage les alternatives à la viande. (©Pixabay)
60 % des Français souhaitent que les pouvoirs publics promeuvent davantage les alternatives à la viande. (©Pixabay)

Sondage après sondage, l’attachement des Français à la viande se maintient. Cependant, leur volonté de diminuer cette consommation, au profit d’une viande de meilleure qualité, issue de mode d’élevage plus respectueux de l’environnement, progresse. Les consommateurs s'avèrent ainsi favorables à davantage de menus végétariens dans la restauration collective et souhaitent que les pouvoirs publics mettent plus en avant les alternatives à la viande, selon une enquête réalisée pour le Réseau Action Climat.

Selon un sondage réalisé par Harris Interactive pour le Réseau Action Climat du 16 au 18 février auprès d’un échantillon de 1 063 personnes, représentatif de la population, 96 % des Français sont consommateurs de viande, au moins occasionnellement. Néanmoins, la fréquence de consommation semble se réduire, ainsi, 63 % n’en mangent que quelques fois par semaine, voire moins souvent.

La volonté de réduire sa consommation

Et si 48 % indiquent avoir réduit leur consommation de viande ces trois dernières années, 30 % souhaitent en manger encore moins, pour des raisons de santé (43 %), de budget (33 %), mais également par souci du bien-être animal (36 %) ou d’impact environnemental (33 %).

En achetant moins de viande, les Français qui réduisent leur consommation souhaitent réorienter leur budget vers une alimentation globale plus durable et plus saine (42 %), notamment dans de la viande de meilleure qualité (32 %).

L’origine française, premier critère de choix

Pour ce faire, ils privilégient ainsi une viande locale ou au moins française pour 58 % d’entre eux. Ce critère de consommation est ensuite suivi par le goût (53 %), le prix (47 %), le mode d’élevage, respectueux du bien-être animal (43 %), la labellisation de la viande (36 %) et son aspect visuel (32 %).

On note également l’importance de la responsabilité sociétale, avec 34 % des consommateurs qui se disent attentifs à une juste rémunération des producteurs et 32 % à l’impact de la production de viande sur l’environnement. 22 % sont attachés au mode de production bio.

80 % veulent plus de menus végétariens dans les cantines

Enfin, alors que les menus végétariens uniques dans les cantines lyonnaises ont défrayé la chronique, 60 % des Français estiment que les pouvoirs publics n’agissent pas assez pour promouvoir les alternatives à la viande.

« Au total, 80 % des Français se montrent favorables à ce que la restauration collective (cantines, maisons de retraites, hôpitaux, etc.) soit obligée de proposer des menus végétariens équilibrés, que ce soit à chaque repas (71 %) ou deux fois par semaine (71 %) », indique la note de synthèse du Réseau Action Climat.

Ils sont également en demande d’encouragements à une consommation de viande de meilleure qualité (60 %), et souhaitent un plus grand investissement dans la lutte contre l’obésité (59 %) ou encore un meilleur soutien à la transition des Français vers une consommation plus durable (58 %).

Ainsi, ils se montrent ouverts à un certain nombre d’alternatives pour conserver un apport suffisant en protéines tout en réduisant la part d’aliments carnés. Ce sont avant tout les légumes secs qui sont plébiscités (77 %), et les céréales brutes (75 %), suivies des préparations peu transformées qui en sont issues (houmous, falafels, tofu,…). En revanche, ils restent méfiants vis-à-vis d’aliments moins familiers, comme les algues, que seuls 37 % des sondés souhaitent consommer davantage, la viande de synthèse (25 %), ou encore les insectes (23 %).

Journaliste politique et économie

Réagir à cet article

Sur le même sujet