Menu

TraiteRénover l'installation de traite : les bonnes questions à se poser

Un tiers des éleveurs ont pour projet de changer ou rénover leur installation de traite. Agrandissement, modernisation, nouvelle salle de traite, voire même robot de traite. Quels sont les critères pour faire le bon choix ?

D'après un sondage réalisé du 17 au 24 novembre 2020 sur Web-agri, un tiers des éleveurs songent à changer ou rénover leur installation de traite (12,3 % dans les 2 ans à venir, 7,5 % d'ici 2 à 5 ans, 7,6 % d'ici 5 à 10 ans).

Par ailleurs, dans un précédent sujet, 37 % des éleveurs disent choisir la traite s'ils pouvaient automatiser une tâche sur leur élevage.

Les points clés pour choisir sa salle de traite

Le choix d'une installation de traite est important. Elle fonctionne tout de même 7 jours sur 7. Et « le confort de travail du trayeur est primordial », comme le rappelle un lecteur dans un récent article. Un autre affirme : « La salle de traite ou le robot, c'est le type de matériel qui décote le plus vite. Mais c'est celui qui a une durée de vie bien meilleure. » Plusieurs producteurs s'accordent alors à dire qu'il « vaut mieux investir dans une bonne salle de traite que dans un mauvais tracteur. »

Pour le choix d'une salle de traite et du nombre de postes, il faut prendre en compte les éléments suivants :

- la disposition (épi, TPA, rotative ou encore robot)

- la disponibilité en main-d'œuvre

- le temps consacré à la traite

- le nombre de VL à traire

- les pratiques de traite (pour affiner le choix du matériel, notamment en ce qui concerne l'hygiène de traite)

- le temps de nettoyage

- la circulation des animaux à l'entrée et sortie de traite

- la maintenance

- la capacité d'investissement

- les coûts de fonctionnement

- les perspectives d'évolution

Le GIE élevages de Bretagne résume les aspects ergonomiques de chaque salle de traite dans le tableau suivant :

Les aspects ergonomiques des installations de traite non robotisées
Les aspects ergonomiques des installations de traite non robotisées (©GIE élevages de Bretagne)
Plus spécifiquement pour les robots de traite, il faudra prendre en compte la conception du bâtiment, la conception du robot (mono ou multi-stalles), le mode d'élevage dont l'accès au pâturage. Ensuite, le choix de basera sur les spécificités de chaque marque. Il ne faut en revanche pas oublier l'aspect maintenance (proximité du SAV) et son coût.

N.B. : Les résultats de ce sondage sont indicatifs (l'échantillon n'a pas été redressé)

Rédactrice en chef de Web-agri

Réagir à cet article

Sur le même sujet