Menu

[Sondage] Hygiène de traitePorter des gants pour traire peut vous éviter bien des soucis !

Le port des gants pour la traite permet de réduire les contaminations entre les animaux (mammites) et entre le troupeau et le trayeur. (©Terre-net Média)
Le port des gants pour la traite permet de réduire les contaminations entre les animaux (mammites) et entre le troupeau et le trayeur. (©Terre-net Média)

D'après un sondage de Web-agri, moins d'un tiers des éleveurs laitiers portent des gants pour traire. Outre le fait de prendre soin de ses mains, ils permettent de limiter la transmission des germes d'un animal à l'autre mais aussi de l'animal vers le trayeur.

D'après un sondage réalisé sur Web-agri du 13 au 20 mars 2018, peu d'éleveurs laitiers semblent traire avec des gants. Sur les 739 répondants, 63,2 % n'en portent jamais, 5,4 % occasionnellement et seuls 31,4 % en portent systématiquement, soit moins d'un tiers. De plus, parmi ceux qui traient avec des gants, certains les réutilisent d'une traite à l'autre.

Des gants pour traire, il en existe de toutes sortes : en latex, en nitrile, poudrés ou non, des bleus, des blancs, des noirs... L'essentiel est de choisir ceux qui vous conviennent le mieux : bien adaptés, confortables et qui ne provoquent pas d'allergies.

Le port des gants protège non seulement les mains du trayeur des crevasses et gerçures causées par le froid et l'humidité mais lui évite également d'être en contact direct des micro-organismes présents sur les trayons pouvant causer des zoonoses. Si certains sont encore réfractaires en raison du coût des gants à l'achat, il est important de rappeler qu'ils permettent aussi de réduire les mammites en évitant de contaminer les vaches entre elles (le staphylocoque ne tient pas sur une surface non organique).

Rédactrice en chef de Web-agri

Réagir à cet article

Sur le même sujet