Menu

Page des producteurs de laitPlus que sonner, les cloches font parler

Les vaches portent des cloches différentes lors de la montée en alpage. (©Gaël David-Rogeat)
Les vaches portent des cloches différentes lors de la montée en alpage. (©Gaël David-Rogeat)

Poids, bruit ou encore encombrement, les éleveurs débattent au sujet de l'usage des cloches sur la page des producteurs de lait suite à une publication de montée en alpage de Gaël David-Rogeat, alias Mister France Agricole 2016.

Une vidéo de montée aux alpages fait débat sur la page des producteurs de lait. En cause, le poids des cloches. Si certains, comme Mickaël s’émeuvent, « je suis agriculteur : la pauvre. Autant de bruit doit les rendre sourdes, et alors le poids autour du cou… n’en parlons pas ! », Gaël David-Rogeat (Mister France Agricole 2016), passionné, nous éclaire sur la pratique. « Il faut faire le rapport avec le poids de l’animal. Les plus grosses cloches font 9,8 kg, ce sont des toupins sonnettes, et je te passe les autres noms qu'on leur donne ! Elles sont faites pour que le son parte vers le bas, et non directement en haut. Nous changeons les cloches pour la montée en alpage, question de tradition. Elles les portent fièrement ! Les vaches ont ensuite des plus petits modèles ». Julie appuie son propos : « la grande majorité des vaches tendent le cou pour qu’on leur mette les cloches ».

Gaël poursuit ses explications, si certaines vaches ont des plus grosses cloches que d’autres, « c’est pour le son, ainsi que par rapport à la taille de la vache et sa capacité à les faire sonner ». Les cloches ne sont pas là que pour décorer « on met les cloches en montagne pour repérer les vaches dans les sommets, dans les forêts et surtout quand il y a du brouillard ou du mauvais temps. »

D’autres, comme Philippe, se réjouissent du maintien de ces traditions, mais le sujet du vol des cloches revient vite sur la table. Certains déplorent de ne plus voir de cloche en Alpages : « c'est dommage de ne plus voir de vaches avec de jolies cloches à cause des personnes qui les volent ». L'éleveur confirme « ça nous arrive très souvent... ».

La passion des cloches ne touche pas seulement les montagnes. « Mais qu’est ce que j’adorerais avoir une ou plusieurs vaches avec une cloche. C’est juste magnifique ! J’adorerais en avoir une en déco chez moi » ajoute Mélissa, de même que Mélanie, qui confie avoir mis des cloches à deux de ses Normandes. 

Réagir à cet article

Sur le même sujet