Menu

Santé animaleLes médecines complémentaires au service du vêlage

Bien que la préparation au vêlage soit primordiale, il peut être pertinent d'accompagner le vêlage à l'aide des médecins complémentaires. (©Terre-net Média)
Bien que la préparation au vêlage soit primordiale, il peut être pertinent d'accompagner le vêlage à l'aide des médecins complémentaires. (©Terre-net Média)

Le vêlage est une étape cruciale en élevage laitier ou allaitant. Pour que tout se passe bien, il peut être intéressant d'aider la vache à la mise bas puis en post vêlage grâce aux médecines complémentaires.

Les médecines complémentaires en élevage, de quoi parle-t-on ? Homéopathie, phytothérapie, aromathérapie, ostéopathie et acupuncture : il y en a pour tous les goûts. Cyrielle Corbier, vétérinaire conseil pour Littoral normand expliquait à l'occasion d'un webinaire dédié : « Ces médecines peuvent accompagner les vaches durant les différentes étapes du vêlages, soit pour en limiter le stress ou pour aider lors d'une mise bas difficile. »

« Séparer la vache du troupeau pour la mettre en case de vêlage est une première étape stressante pour l'animal. Et si la mise bas dure longtemps ensuite, c'est d'autant plus dure. » Pour apaiser l'animal, la vétérinaire recommande la diffusion d'huiles essentielles (la lavande fine est notamment régulièrement utilisée). Il est par ailleurs facile de fabriquer un diffuseur passif à la ferme. Pour cela, on utiliser d'une boite ou un petit bidon propre qu'on perce de plusieurs trous et dans lequel on dépose une serpillère ou une éponge imbibée d'huiles essentielles. En le fixant à proximité de la case de vêlage, la diffusion se fera progressivement.

Il existe également des solutions homéopathiques prêtes à l'emploi pour aider à la mise bas en diminuant le stress. Des points d'acupuncture peuvent aussi être sollicités si l'éleveur les maitrise (exemple : VG2bis, VG14).

« L'accompagnement se poursuit après le vêlage. Certains éleveurs administrent par exemple l'huile essentielle de ravintsara pour stimuler la tonicité du veau, d'autres pratiquent l'acupuncture pour l'aider à mieux respirer. Il faut aussi penser à la désinfection du cordon », poursuit l'experte. Concernant la vache, elle recommande de lui prodiguer quelques soins, comme la pose d'arnica pour éviter les œdèmes.

Rédactrice en chef de Web-agri

Réagir à cet article

Sur le même sujet