Menu

Maïs fourrageEnsilage de maïs : portez une attention particulière à l'éclatement du grain

40 % des éleveurs se soucient de l'éclatement du grain de maïs à l'ensilage. Certains se tournent même vers des techniques spécifiques avec des éclateurs dédiés à la pulvérisation des grains. Pour autant, même avec la méthode "classique", il faut absolument vérifier le niveau d'éclatement des grains et ajuster les réglages de l'ensileuse le jour du chantier si besoin.

Bien que de nouvelles techniques fleurissent sur l'ensilage du maïs (pulvérisation des grains, ensilage brins longs type shredlage...), nombreux sont les éleveurs qui poursuivent "classiquement". En effet, un sondage réalisé sur Web-agri du 1er au 8 septembre 2020 révèle que 57,9 % d'entre eux suivent la méthode classique, 30,6 % également tout en augmentant l'éclatement du grain, et seuls 11,5 % des éleveurs se tournent vers la méthode brins longs.

L'éclatement du grain à vérifier en priorité

Les grains mal ou non éclatés seront gaspillés et finiront dans les bouses des vaches. Suite à un récent essai, les experts d'Arvalis rappelaient d'ailleurs que l'amidon s'avère plus digestible dans un ensilage où l'éclatement du grain est le plus élevé. Ils expliquent aussi qu'en cas de récolte tardive et d'ouverture précoce des silos, l'éclatement du grain joue un rôle important.

Rappelons par ailleurs qu'il est primordial de vérifier l'éclatement des grains de maïs le jour du chantier pour ajuster si besoin les réglages des rouleaux éclateurs sur l'ensileuse. Réalisez pour cela le test de la bassine en plongeant un échantillon de maïs dans une bassine d'eau : les tiges et feuilles vont remonter à la surface et pourront être retirées facilement pour ensuite vérifier le niveau d'éclatement des grains.

N.B. : Les résultats de ce sondage sont à titre indicatif (l'échantillon n'a pas été redressé)

Réagir à cet article

Sur le même sujet