Menu

SojaDes tensions sur les approvisionnements en tourteau non OGM

Les éleveurs en filière non OGM doivent trouver des alternatives pour plus d'autonomie. (©Terre-net Média)
Les éleveurs en filière non OGM doivent trouver des alternatives pour plus d'autonomie. (©Terre-net Média)

Le SNIA s'inquiète des tensions sur le marché des tourteaux. Le prix du soja non OGM fait planer un risque de pénurie très dommageable pour les éleveurs sous cahier des charges.

Avis aux éleveurs en filière « non OGM » : les approvisionnements en tourteau de soja non OGM risquent d'être tendus. En effet, les fabricants d'aliments font face à une problématique de coûts.

« La prime non OGM qui oscillait autour de 85 €/t fin 2020 et en début d’année, a connu une augmentation significative en mars pour atteindre 143 €/t au 1er avril 2021. Depuis, les cotations ne sont communiquées que sur demande aux opérateurs et auraient dépassé les 280 €/t », affirme le syndicat national de l'industrie de la nutrition animale (SNIA) dans sa lettre de conjoncture mensuelle.

« Cette hausse des prix est liée à des questions de disponibilités sur le marché mondial pour la campagne à venir. En effet, plusieurs facteurs concourent à la tension actuelle : une forte demande mondiale en soja standard, des incertitudes sur l’offre de nos principaux fournisseurs, notamment en matière de soja non OGM ainsi que sur leur capacité à livrer compte tenu de problématiques logistiques dues à la pandémie de Covid 19. »

Avec en face, un cours du colza qui ne diminue pas, ou très peu, et une réduction des surfaces dans l'hexagone pour l'année à venir, les éleveurs ont tout intérêt à trouver des alternatives.

Rédactrice en chef de Web-agri

Réagir à cet article

Sur le même sujet