Menu

Production laitièreProduire écolo et gagner plus : le double défi de la ferme de Trévarez

Depuis début 2018, la chambre d’agriculture de Bretagne et l’Institut de l’élevage ont donné une mission de taille à la ferme expérimentale de Trévarez : réduire de 20 % son empreinte carbone d’ici cinq ans tout en améliorant les performances économiques. Le tout avec un « tiroir » de solutions concrètes qui, si elles font leurs preuves, pourront être directement appliquées par les éleveurs laitiers conventionnels.

[Interview] Allier performances économiques et environnementales : le double défi de la ferme expérimentale de Trévarez

Cliquez sur la flèche pour lancer la vidéo

Produire écolo sans y perdre des euros : tel pourrait être le slogan, le leitmotiv de la station expérimentale de Trévarez, au centre du Finistère. Depuis début 2018, la ferme du pôle herbivore des chambres d’agriculture de Bretagne, avec le concours de l’Institut de l’élevage, s’est donnée une double mission : réduire de 20 % son empreinte carbone d’ici cinq ans sans impacter les résultats économiques de son système de production conventionnel. Mieux : il s’agit d’en profiter pour les améliorer et ainsi prouver – ou non – que c’est à la fois techniquement possible, mais aussi économiquement intéressant pour les éleveurs. Allier économie et écologie, donc.

« Au-delà de cet objectif, il s’agit de proposer des solutions aux éleveurs pour permettre de mettre en pratique un schéma vertueux de production », explique Pascal Le Coeur, le responsable du site.

Un premier vêlage à 24 mois, du soja « made in France »

L’élevage expérimental de Trévarez a ainsi mis en place plusieurs actions visant à réduire l’empreinte carbone de l’atelier laitier, tout en surveillant de très près leur impact économique. « Pour la conduite du troupeau par exemple, nous cherchons à réduire au maximum le nombre d’animaux improductifs », en diminuant à la fois leur nombre et leur durée de présence. L’élevage cherche à atteindre un âge moyen de premier vêlage à 24 mois, contre 26 actuellement. « Pour y parvenir, nous devrons amener des génisses à vêler dès 22 mois pour compenser des vêlages plus tardifs. »

« Nous cherchons aussi à revoir le taux d’élevage des génisses pour le maintenir à seulement 30 %, correspondant ni plus ni moins au taux de réforme. » L’élevage n’élève plus systématiquement toutes les génisses, « mais seulement celles nécessaires au renouvellement ».

[Vidéo] Zoom sur le projet Bas Carbone à la station expérimentale de Trévarez

En alimentation du troupeau, trouver une alternative au tourteau de soja importé, au très mauvais bilan carbone, reste un effort financier certain. « Nous le remplaçons par du tourteau de soja métropolitain en essayant d’en limiter le besoin, via des régimes hivernaux mixtes d’ensilage maïs et d’ensilage d’herbe d’excellente qualité. » Pour réduire le coût alimentaire, l’exploitation se passe de concentrés, hormis du correcteur azoté pour le maïs ensilage. Au pâturage, les vaches disposent chacune d’une surface de 25 ares d’herbe, « ce qui correspond à la moyenne des élevages laitiers bretons ».

Pour capter plus de carbone sur l’exploitation, « 440 m de haies linéaires ont été implantées durant l’hiver 2018-2019 pour créer des puits de carbone », ce qui représente aussi un investissement non négligeable. « Nous allons aller plus loin en faisant vieillir nos prairies temporaires plus longtemps, de 5-6 ans actuellement à 7-8 ans. »

Produire écolo : coûteux ou économique ?

Pour compenser les surcoûts alimentaires liés à l’achat de soja « made in France » plus cher et les investissements réalisés, Pascal Le Cœur reste persuadé qu’une production laitière plus économe en carbone peut être économiquement intéressante. « La commande qui nous a été faite est claire : l’économie de l’exploitation doit suivre et les solutions proposées doivent être économiquement intéressantes. Si les solutions mises en œuvre fonctionnent, les éleveurs pourront se les approprier. » Réponses autour de 2023.

Rédacteur en chef de Terre-net

Réagir à cet article

Sur le même sujet