Menu

Pac 2016L’aide aux légumineuses fourragères largement sous-utilisée par les éleveurs

L'aide à la production de légumineuses fourragères réservée aux éleveurs pour l'alimentation animale a été largement sous-utilisée en 2015. (©Terre-net Média)
L'aide à la production de légumineuses fourragères réservée aux éleveurs pour l'alimentation animale a été largement sous-utilisée en 2015. (©Terre-net Média)

Selon le ministère de l’agriculture, l’aide à la production de légumineuses fourragères réservée aux éleveurs ou aux producteurs en contrat avec un éleveur est restée largement sous-utilisée par ces derniers. En 2015, moins d’un tiers des 95 M€ dédiés a été sollicité par les agriculteurs.

A

15 jours de la date limite de dépôt des dossiers Pac 2016, repoussée au 15 juin, le ministère de l’agriculture bat le rappel des éleveurs pour les inciter à produire plus de légumineuses fourragères, et solliciter l’aide correspondante.

« En 2015, à peine un peu plus de 150 000 hectares ont fait l'objet d'une demande au titre de cette aide, soit nettement moins que les surfaces initialement envisagées », explique le ministère.

Dans le cadre de la réforme de la Pac, la France a obtenu de coupler 2 % du budget du premier pilier à la production de protéines végétales. « L'enveloppe de 95 M€ dédiée à cette aide permet d'attribuer jusqu'à 200 euros par hectare aidé. »

Les éleveurs ou producteurs sous contrat avec un éleveur n’auraient donc pas utilisé le tiers de l’enveloppe réservée au dispositif.

Dans son communiqué, le ministère rappelle que les critères d’éligibilité sont « simples ». « Cette aide est attribuée aux parcelles implantées en légumineuses fourragères (luzerne, trèfle, pois, lupin, féverole...), pures ou en mélange (à condition que les légumineuses soient majoritaires au semis). La seule autre condition est de détenir au moins 5 UGB herbivores ou monogastriques, ce qui permet de cibler l'aide sur la production des légumineuses destinées à l'alimentation animale. »

En 2016, l'enveloppe est maintenue au niveau de 2015 et les critères d'accès restent inchangés. Et le ministère d’insister : « L'attention des agriculteurs est attirée sur cette aide. Elle peut être demandée très facilement par l'intermédiaire de telepac, jusqu’au 15 juin 2016. »

Réagir à cet article

Sur le même sujet