Menu

Réforme de la gestion des risquesAssurance : la FNB veut un déclenchement dès 30 % de pertes pour les prairies

Le Sénat a voté cette semaine le texte de réforme de l’assurance récolte, consolidant une orientation déjà promise par le ministre de l’agriculture, à savoir le déclenchement de la solidarité nationale dès 30 % de pertes pour la prairie. La Fédération nationale bovine attend désormais « une concrétisation rapide » de cet engagement.

Le Sénat a voté le 16 février le projet de loi sur la réforme de l’assurance récolte, avec quelques évolutions. Il a notamment confirmé un engagement pris par Julien Denormandie lors de l’Assemblée générale de la Fédération nationale bovine (FNB) début février, concernant le seuil de déclenchement de la solidarité nationale dès 30 % de pertes pour la prairie.

« Les éleveurs attendent donc désormais une concrétisation rapide de ces engagements partagés en faveur de la protection de la prairie face au risque climatique », écrit donc la FNB, qui rappelle les trois conditions de réussite de cette réforme pour les éleveurs de bovins allaitants : les éleveurs de bovins devront pouvoir accéder le plus facilement possible à l’outil assurantiel, c’est-à-dire dès 20 % de pertes et en bénéficiant d’une prise en charge à hauteur de 70 % du coût de l’assurance, ils devront avoir la garantie d’un déclenchement de la solidarité nationale dès 30 % de pertes pour la prairie, et un dispositif d’enquêtes de terrain devra être prévu en cas de contestation par les éleveurs, des évaluations basées sur les indices nationaux.

Réagir à cet article

Sur le même sujet