Menu

Marché dégradé des broutards et JBLa Coordination rurale demande une aide à la commercialisation

Depuis plusieurs mois, en lien avec la crise sanitaire, les stocks de jeunes bovins et de broutards sont au plus haut, tirant les prix vers le bas. Pour soutenir les éleveurs, la Coordination rurale a demandé au ministre une aide à la commercialisation.

La mise en place d’une aide forfaitaire de 150 euros à la commercialisation des jeunes bovins mâles et des broutards pendant les mois de janvier à avril 2021 : c’est la demande formulée au ministre de l’agriculture par la Coordination rurale, dans une lettre du 30 novembre.

En effet, le prix des JB U est inférieur de - 5,3 % par rapport à l’année dernière, et celui des broutards (Charolais U) de - 4,2 %. La crise sanitaire pèse en effet sur la commercialisation et les surstocks permettent notamment aux abatteurs d’avoir « tout le loisir d’imposer leurs prix », déplore la Coordination rurale, alors que les éleveurs « subissent déjà une situation économique fragile depuis de nombreuses années ».

Le syndicat rappelle qu’une mesure similaire « avait participé au rééquilibrage du marché de la viande bovine et au redressement des cotations » en 2016.

Journaliste politique et économie

Réagir à cet article

Sur le même sujet